navigation

Big Bang ? 1 août, 2008

Posté par hiram3330 dans : Non classé , 12 commentaires

 

 

 

1407611215.gif

La Voûte Étoilée

vient de donner naissance,

par scissiparité volontaire,

à la Voie Lactée

001.jpg

Désormais la Voûte Étoilée (www.hiram3330.unblog.fr)

se consacrera principalement à ses recherches …

alors que la Voie Lactée (www.chris.unblog.fr)

poursuivra son chemin dans le domaine de

l’Imaginaire …

eternitydarrellglidden.jpg

Les deux espaces intemporels

restent néanmoins liées .. unis …..

car l’Espace et le Temps,

qui n’existent pas,

sont indissociables …….

gompa.jpg

Les Deux en Un

seront toujours heureux

de votre visite,

de vos commentaires,

de vos contributions … si vous le souhaitez …..

planeteagua.jpg

Chris

le Premier d’Août 6008

La Voûte Etoilée … 13 juin, 2008

Posté par hiram3330 dans : Chaine d'union , 10 commentaires

 

Le matin en me levant, je contemple les étoiles…

 

 

La voûte étoilée

 

La voûte étoilée

 

C’est en levant les yeux au ciel,

tout en gardant les pieds sur terre,

qu’il nous est permis de voir,

d’observer,

d’être …

Protégé : LE CENTRE DE L’IDEE – 14°- 17 novembre, 2017

Posté par hiram3330 dans : Chaine d'union,Contribution,Perfection.... , Saisissez votre mot de passe pour accéder aux commentaires.

Cet article est protégé par un mot de passe. Pour le lire, veuillez saisir votre mot de passe ci-dessous :

Protégé : Le Maillet et le ciseau – 1°- 15 novembre, 2017

Posté par hiram3330 dans : Bleu,Chaine d'union,Contribution , Saisissez votre mot de passe pour accéder aux commentaires.

Cet article est protégé par un mot de passe. Pour le lire, veuillez saisir votre mot de passe ci-dessous :

TAROT ET SYMBOLISME DES COULEURS 14 novembre, 2017

Posté par hiram3330 dans : Recherches & Reflexions , ajouter un commentaire

TAROT ET SYMBOLISME DES COULEURS

TAROT ET SYMBOLISME DES COULEURS dans Recherches & Reflexions cercle-chromatique
Le tarot de Marseille se distingue des autres tarots par ses couleurs violentes et tranchées. Les couleurs sont importantes dans leur symbolisme et ne peuvent être ignorées même si on ne peut pas s’arrêter seulement à leur interprétation pure. 
 
Il faut comprendre que selon les versions des tarots, la disposition des coloris a subit souvent des changements.
 
Il faut considérer, entre autre, les tarots de Jacques Viéville, Jean Noblet (1650) et de Jean Dodal (1701) pour être les premiers tarots créés dans une optique initiatique et en tant qu’outil de divination. Il apparait aussi que ces trois artisans, concepteurs du Tarot de Marseille dans sa version « ésotérique », étaient aussi des initiés et de savants imagiers.
 
Le tarot de Marseille dans les versions de Claude Burdel et de Nicolas Conver, sont, sans aucun doute, les versions les plus achevées, sinon les plus élaborées qui ont été mis au point par les cartiers autour de 1760. Par contre, les concepteurs de ces jeux de tarot ont surtout cherché à enjolivée les lames, plutôt que de respecter nécessairement leurs messages codés. Les éditeurs cherchaient ici à produire des jeux plus attrayants.
 
Le plus connu des Tarots, parce que le plus largement publié, est nécessairement le Tarot de Marseille de Paul Marteau, publié par la maison Grimaud en 1930. Ce Tarot a complètement bouleversé l’ordre des choses. Les couleurs et les détails ont été réduits à leur plus simple expression. Ce tarot fait fi des correspondances avec les anciens jeux de tarots. Ce Tarot de Marseille a été conçu à des fins commerciales, il s’agissait ici de réduire les frais de production. Malgré cela, il s’agit d’un outil de divination d’une grande puissance. Le Tarot Paul Marteau est efficace par qu’il s’exprime avec des couleurs franches, et que les images sont vibrantes et d’une grande expressivité. 
 
Évidemment, depuis l’avènement du Tarot Marteau, c’est devenu tout une aria de s’entendre sur les significations et correspondances à rattacher aux couleurs. Curieusement, cet appauvrissement des couleurs et des détails a rendu ce tarot plus loquace à ce point qu’il est pour plusieurs utilisateurs du Tarot de Marseille, la version de référence!
 
Cela dit… quelque soit le tarot, il faut seulement savoir faire la part des choses… L’importance accordée aux coloris des Arcanes est souvent exagérée. J’estime, pour ma part, qu’on ne doit pas s’attendre à une constance au sujet des couleurs, mais il doit absolument y en avoir du côté des motifs mis au point par les imagiers initiés aux secrets du tarot.
 
À cet effet, tous les tarots cité ci-haut sont valables… Mais pour ce qui est des couleurs et de la valeur ésotérique, initiatique, ou divinatoire qu’on leur prête, il vaut mieux s’en remettre au tarot de Jean Noblet, que je considère pour être la version clé. (Deux magnifiques éditions de ce jeu existent. L’une réalisée par le cartier Jean-Claude Flornoy, l’autre est proposée par les Éditions de l’Étoile).
 
On peut aussi s’en remettre au magnifique jeu rénové par Camoin-Jodorowski. Un jeu mis au point avec un extrême souci des détails et de la valeur ésotérique des symboles et des couleurs.
 
Du reste, quoiqu’il en soit, il faut surtout s’en remettre aux couleurs en tant que symboles répondant aux sphères de l’inconscient collectif.
 
Les couleurs sont fortes de sens et elles agissent sur le corps et sur l’ensemble de la lame. Elles ne peuvent pas être prises isolément dans l’interprétation de l’arcane mais sont néanmoins essentielles dans sa compréhension.
 
Chaque culture, religion, tradition donne sa propre version du symbolisme des couleurs. Cependant, il existe un fond commun : « le combat » entre la lumière et l’obscurité engendre la couleur. La couleur est lumière modifiée par l’obscurité, la densité. Selon que prédomine la lumière ou l’obscurité, la gamme des couleurs apparaît.
 
– prédominance d’obscurité : bleu, indigo, violet 
– équilibre entre la lumière et l’obscurité : vert 
– le blanc est la pureté supérieure
 
Dans l’obscurité, on peut trouver une gamme allant de l’ignorance à la réceptivité. Avec la lumière on peut se déplacer de l’action insensée à la connaissance…
 
 
L’ÉNERGIE VIBRATOIRE DES COULEURS 
 
Certaines expressions dans le langage populaire sont significatives de la résonance vibratoire des couleurs dans notre quotidien. Ne dit-on pas « voir la vie en rose » ou contraire « avoir le blues, broyer du noir » et dans d’autres domaines « être vert de peur, jaune de rage, rouge d’indignation »?
 
Chaque couleur possède en effet une vibration particulière, qui par le biais du sens de la vue, agit sur notre esprit le rendant actif ou réceptif selon l’énergie qu’elle projette.
 
Si on se réfère au spectre de l’arc-en-ciel, Les couleurs se diffractent en passant par toutes les nuances du rouge de l’orange, du jaune, du vert, du bleu, de l’indigo et du violet.
 
133499473871 dans Recherches & Reflexions
 
Ces 7 teintes primordiales se retrouvent dans les lames du tarot de Marseille auxquelles s’ajoutent le noir, le blanc et la couleur chair ce qui représente en tout 10 couleurs.
 
Chaque couleur se rattache fondamentalement à l’un des quatre éléments : Terre – Air – Eau et Feu, dont elle va tirer substance et énergie.
 
Le Tarot de Marseille est le reflet de la nature et du monde qui entoure l’homme ainsi se base-t-il sur les 3 couleurs primaires et les 7 couleurs fondamentales de l’univers (le rose ou le magenta est à référer à la couleur de la chair humaine).
 
Dans l’univers de  la matière, la somme des couleurs donne le NOIR
Dans l’univers de la lumière, la somme des couleurs donne le BLANC
 
syntheses-couleurs4
 
Le Tarot Paul Marteau ne présente que 4 couleurs et le blanc. Celles-ci  sont à mettre en correspondance avec les 5 éléments. (Bleu = Eau + Jaune = Air + Rouge = Feu + Couleur Chair = Terre + Blanc = Ciel). Mais attention !  Il vaut mieux savoir que ce Tarot exprime plutôt une énigme ésotérique basée sur l’idée de « Quintessence » : (Bleu = Humide, Ondes + Jaune = Lumière, Rayonnement + Rouge = Sang, Vie + Couleur Chair = Incarnation, Tellurisme + Blanc = Air, Souffle). 
 
Le Tarot de Marseille restauré par Camoin-Jodorowski, pour sa part, nous propose de travailler avec 10 couleurs. Ce Tarot de Marseille originel édité par l’imprimerie Camoins de Marseille, restitue l’ensemble des couleurs utilisé lors de la création du Tarot et qui furent abandonnées, par le passé, à cause de difficultés d’impression en nombre.
 
Quoiqu’il en soit, la meilleure façon de s’initier à l’univers vibratoire et révélateur des couleurs est encore de les laisser nous parler. Il faut, en quelque sorte, s’en imprégner, se laisser pénétrer et s’ouvrir aux enseignements qu’elles recèlent.
 
Ce que le chercheur doit réaliser avant toute tentative pour donner une signification symbolique aux couleurs du Tarot est l’exercice d’éliminer toutes les couleurs de son attention et ne penser qu’à une seule. Par exemple LE JAUNE.
 
Le Tarot déployé devant lui, (disposition en deux colonnes de préférence) essayera de repérer le jaune. Il le regardera très minutieusement, carte après carte, puis globalement. Il verra toutes les parties jaunes d’un seul coup d’œil. Il sentira la vibration du jaune et l’effet qu’il produit dans son esprit. Il intégrera la couleur à son esprit. Son organisme, sa conscience, sa mémoire se teindront de jaune. Le monde, le système solaire, l’univers seront jaunes. Puis la couleur parcourra le chemin inverse de la totalité à l’unité, redeviendra elle-même et enfin il la verra sur le Tarot dans son intégralité pour s’arrêter alors sur le jaune d’un détail. 
 
Cet exercice devra être réalisé successivement avec les toutes couleurs qui composent la palette de votre jeu. Cette sorte d’absorption des coloris permettra d’en comprendre les innombrables aspects positifs et négatifs et sera la source d’une pluralité d’interprétation.
 
 
LE JAUNE : 
Cette couleur rappelle la couleur de l’or, du miel, certaines fleurs, certains fruits murs, du soleil. Le jaune montre un travail, un processus par lequel, une chose atteint un autre stade, un fruit qui mûrit grâce à l’action du soleil. C’est ainsi que le jaune donnera l’idée de travail, de temps qui aboutit à une métamorphose après un processus de transformation. Le jaune peut aussi être interprété comme la couleur du plan divin, celle de la sagesse universelle et du pouvoir ; c’est la couleur des Dieux, qui devient sur Terre l’attribut de la puissance des Rois. La maturité associée au travail évoque l’idée de métamorphose. Le jaune est aussi la couleur de la lumière et elle possède en elle de ce fait toutes les couleurs de l’arc-en-ciel. Le jaune supervise la dualité entre la couleur bleue et la couleur rouge.
 
Élément Feu (certains occultistes font correspondre le Jaune à l’Élément Air) – Ce qui touche à l’intelligence – Conscience – Rayonnement. La confiance, Le rayonnement, Aptitude à la logique, au raisonnement, besoin de comprendre.
 
LE ROUGE :
C’est la couleur du sang, du feu. C’est une couleur pleine de vie et d’énergie, c’est la couleur de l’action, de l’oxygène nécessaire à la vie. Le rouge, qui symbolise le sang dans le jeu doit rester dans le corps (signe positif de santé) lorsqu’il s’en échappe, il change de couleur. Cette couleur est la couleur de l’intérieur dans l’ordre naturel des choses. Le rouge est la couleur du plan matériel, du désir, des passions, du pouvoir temporel mais absolu. Il s’oppose diamétralement au bleu. Le rouge sert à habiller les personnages du tarot et nous donne l’indication de leur position par rapport à son complément qui est le bleu. 
 
Élément Feu – Ce qui est actif – Vitalité – Énergie – Les réalisations. 
La couleur rouge est présente de manière plus ou moins importante dans chaque lame du Tarot. Visualisez la partie de l’image où elle se situe, par exemple le haut du corps de l’IMPERATRICE, où elle symbolise l’affirmation de soi et le fait qu’elle règne à sa juste place parmi les autres.
 
LE BLEU (ou Indigo) :
Élément Eau – Ce qui est fluide – Réceptivité – Intuition. Le Bleu Foncé exprime la stagnation mais aussi la permanence des choses. Il peut rappeler à certains égards l’inconscient collectif.
 
Cette couleur s’oppose au rouge et crée une dualité symbolique. C’est un bleu intense, vif mais foncé. C’est la couleur de l’extérieur. Elle ne peut être dedans. Le bleu est une couleur faite de multitudes de couches, c’est une couleur collective ou impersonnelle, peu violente tout à l’inverse du rouge. Elle rappelle la couleur des profondeurs, de la mer, du ciel, c’est la couleur de l’infini, des grands espaces. C’est une couleur impalpable. On retrouve cette couleur sur les vêtements, les cheveux, les plantes, les étoiles, les chevaux… Le bleu est la couleur du plan spirituel, du pouvoir intemporel.
 
LE VERT :
Élément Terre – Ce qui touche à la nature et nous relie aux forces terrestres. Les relations humaines. La végétation, la vie, les forces vitales…
 
Il apparaît dans le tarot sombre et soutenu. Il se distingue totalement des jeunes pousses vert tendre que l’on peut trouver dans la nature. Ce vert est un vert résistant des plantes qui ont su lutter contre la nature pour rester en vie, il représente la vitalité profonde, la résistance au temps. Elle rappelle l’énergie violente de la nature. C’est la couleur directrice de la vie. On le rencontre peu dans le jeu.
 
LE NOIR :
Élément Terre ; Ce qui est enfoui en profondeur- Le terreau où germe la vie et ou elle finit.
 
C’est la couleur de ce qui est caché mais qui est riche comme la terre noire et fertile par exemple. C’est une couleur fertile, elle aspire à la lumière et elle révèle la lumière. Tout peut sortir d’elle. C’est la couleur de la révélation de l’âme, le meilleur exemple en est L’Arcane sans Nom. C’est une couleur qui demande de se dépouiller du superflu et de ne garder que l’essentiel. C’est en même temps la couleur du mystère des choses non encore révélées, de l’inconnu, de ce que l’on ne peut pas voir. Pour percer ses secrets, il faut du courage et de l’action. Au départ, le noir s’opposait au blanc. Mais le blanc ayant un peu évolué dans son sens, ce n’est plus vraiment le cas.
 
LE BLANC :
Élément Ciel – Ce qui est exposé à la lumière – La pureté – Début de cycle.
 
C’est un principe le signe de la pureté et de la virginité, de la délicatesse, on retrouve cette couleur dans la neige immaculée encore jamais touchée, dans certaines fleurs rares et fragiles. C’est donc la partie qui reste pure mais qui peut facilement être souillée. C’est la couleur par défaut du fond des cartes. Le blanc est difficile à interpréter.
 
LA CHAIR (ou le Rose ou le Magenta) :
Élément Terre – Ce qui touche à l’être humain – La force vitale – Les plaisirs charnels.
 
Cette couleur n’est pas éclatante, elle est un peu blafarde. C’est la couleur de la peau, elle symbolise l’humain, l’homme. On la retrouve sur les personnages mais aussi sur les objets qui deviennent alors des prolongements de l’homme. C’est aussi la couleur de la conscience, du pouvoir sur le temporel et le spirituel. 
 
S’ajoute à ces 7 couleurs 3 autres tons….
 
BLEU PÂLE (Vert pâle ou Turquoise) :
Élément Eau – Ce qui est fluide – Réceptivité – Intuition. Le Bleu Pâle est le bleu actif : La création. Il représente la fine intuition de celui qui sait se trouver au bon moment et bon endroit. Le Bleu Pâle est le bleu réceptif : Le verbe créateur. Le Bleue Pâle indique la voie pour laquelle on est fait. La couleur bleue est notamment présente dans la vaste étendue d’eau de la lame XVIII LA LUNE, où elle symbolise les eaux matricielles de l’inconscient qui alimente notre intuition.
 
Cette couleur se retrouve surtout sur les tarots de Marseille d’origine. Sinon cette couleur a été réhabilitée dans les jeux proposés par Camoin et Maître Henri Corbeau (ce dernier divise le bleu en deux tons : l’Indigo, et le Turquoise).
 
Le VIOLET :
Élément Air – Ce qui touche à la sagesse – Initiation – Vocation spirituelle. Représente : la Maîtrise de soi. Avoir un certain de degré de maturité dans la réflexion sur soi-même. C’est la couleur de la sagesse, de la spiritualité, de la foi et de la magie. Cette couleur est la couleur associée aux hiérophantes et à la papauté.
 
L’ORANGE :
Élément Feu (ou parfois associé à l’élément Terre – correspondant à la couleur brune). Le plus souvent la couleur orange est associée au soleil, à la chaleur, donc à la cordialité. D’une autre manière, on peut conférer à la couleur Orange, les propriétés combinées du Jaune et du Rouge, et son intensité est variable selon les proportions, selon les dosages de ces deux couleurs symboliquement complémentaires.
 
En conclusion :
L’étude des couleurs présentes dans le Tarot de Marseille est riche en enseignement, mais il est risqué de s’en tenir seulement aux significations rattachées aux couleurs. Le secret du Tarot de Marseille sont parfois comme un chuchotement qu’il faut s’habilité à saisir et à traduire. Et surtout cet enseignement inusité passe par une réflexion et une compréhension instinctive des couleurs et des symboles.
 
Remarquez cette dernière image… Dans les ténèbres NOIRS et froids, une luminosité d’une grande pureté, et d’une grande intensité rayonne au milieu de la noirceur… Le rayonnement de cette BLANCheur exprime toute la gamme des couleurs et des tons, comme une musique céleste silencieuse, une musique vibratoire qui compose le spectre des couleurs mais aussi des caractères et particularités, des ordres et des forces, des tons, des nuances, qui composent l’univers…
oracle-des-couleurs

Protégé : LA MORT EST ELLE UN RENDEZ-VOUS D’AMOUR ? – 3°- 13 novembre, 2017

Posté par hiram3330 dans : Bleu,Chaine d'union,Contribution , Saisissez votre mot de passe pour accéder aux commentaires.

Cet article est protégé par un mot de passe. Pour le lire, veuillez saisir votre mot de passe ci-dessous :

Le Liber 369 ou Livre d’Anubis 12 novembre, 2017

Posté par hiram3330 dans : Recherches & Reflexions , ajouter un commentaire

Le Liber 369 ou Livre d’Anubis

anubis

juin 20, 2003

Article publié par EzoOccult le Webzine d’Hermès et mis à jour le : 27 décembre 2015

Par Axis

« … Le mandala d’Anubis existe réellement dans au moins quatre dimensions. La progression de la simplicité vers la complexité est ramifiée & accélérée géométriquement. Toutes les cartes de l’Unique sont en fin de compte toutes fausses, quelques-unes étant néanmoins utiles pour élucider certaines vérités, & telles elles sont Saintes. Le Livre d’Anubis, bien que Saint, est sujet à ces limitations. »

Au commencement, il y avait l’Unique. Comme un cercle dont la limite n’est pas connaissable ; extatique & surabondant est son « sentiment ». Son centre est toujours nourri par son aura sans fin. À nul autre pareil, surabondant, auto-nourrissant, procréant seulement avec lui-même, devenant toujours plus lui-même. Par l’immensité de sa propre absence de limite, cette absence de forme est l’archétype de la forme. Cette Sainte absence de forme est le carburant de son centre, de sa liberté, de son infinitude. Et, véritablement, ce centre est la croyance originelle de l’a-morphe, le désir de l’Unique. Et, véritablement, cette absence de forme est la croyance originelle du centre, la Vision de l’Unique.

Le Temps & le mouvement & l’évolution sont les effets perçus de la surabondance de l’Unique, Celui-En-Devenir-Perpétuel.

Aucune pensée ou conceptualisation ne peut atteindre cet Unique car il précède la conceptualisation & les formes. Rien n’est en dehors de l’Unique dans son unicité primordiale ; comme croyance vide, comme auto-Amour extatique.

Par conséquent, toutes les unicités, entités, êtres & choses ne sont que ses propres ramifications, sa multitude de croyances & de formes.

Dans son extase primordiale d’auto-amour, l’Unique a conçu de lui-même sa dualité. « Car je suis partagé pour l’amour du Serpent. » Oui, il a conçu de lui-même sa force & sa forme, sa Volonté et son Imagination, sa dualité primordiale pour l’« amour du Serpent ». Car l’unité primordiale est l’essence de l’amour extatique comme expérience, comme émotion.

Et la dualité primordiale est le moyen original de son expression.

Les croyances sont des « formes » de l’Unique, contenant & exprimant le désir. Le Désir ou la Volonté est lié à la croyance.

Comme l’Unique procrée, il crée des croyances duales de plus grande complexité & de plus grande nécessité, de plus grande intelligence pour unifier les composantes de la croyance. L’Intelligence est la capacité pour les composantes de la croyance d’interagir.

Comme la conceptualisation crée des croyances duales de complexité de plus en plus grande, la première structure, puis la vie, ensuite la vie intelligente sont élaborées. Mais les croyances-composantes de la sphère (ou du système) de vie, ces croyances intelligentes sont petites & nombreuses en leur capacité de croire.

La première croyance est division, produisant la dualité (Volonté & Imagination). La seconde croyance est la synthèse, la dualité exprimée, produisant le tétragrammaton. Par ce processus, la complexité & l’intelligence sont construites à partir de l’Unique.

Éventuellement, les croyances atteignent une sphère de « vie » organique & intelligente. Ce que nous appelons habituellement « nous-mêmes » (l’Identité) est une croyance complexe & intelligente.

Et ici réside un grand mystère. Car dans son renouvellement incessant, le Soi sans cesse en devenir a accumulé ses formes passées de croyance, les a stocké en Lui-même. Puisque la mémoire est l’essence de l’Âme, son ordre est intelligence & continuité. Et dans la multitude de croyances qui n’est qu’une expression du désir de Soi, ce que nous appelons « nous-mêmes » & autres mêmetés & ces croyances passées & incarnations de l’Unique existent dans la mémoire de l’Unique appelée Âme.

La Mémoire est l’essence de ce que nous appelons le « subconscient » et ne fait qu’un avec le désir énergisant d’une croyance & devient accessible à l’intelligence.

La Mémoire & le Subconscient existent dans les sphères successives de la croyance qui débute juste en dehors de « vous-mêmes » et s’étend concentriquement vers l’extérieur et l’arrière.

La Force de l’Unique est l’énergie de son Désir, l’auto-désir prenant sans cesse forme. Chaque énergie est encodée, contenant l’information, chaque désir devenant croyance.

Les croyances simples ont une grande capacité à croire des pensées relativement peu intelligentes. Les croyances complexes sont d’une capacité moindre à croire des pensées intelligentes.

La Capacité est « sacrifiée » à l’intelligence & vice-versa. Les dualités primordiales sont les parents de tout, alors que « nous » construisons des machines dans un petit coin de l’univers.

Les croyances vitales sont toutes ces formes de croyance (étant des formes de l’Unique) qui ne sont pas perçues par « nous-mêmes » (une croyance complexe & intelligente) comme étant l’Unique.

Par conséquent, ce que nous appelons habituellement « nous-mêmes » est une croyance complexe & intelligente, capable à un certain degré de croire à son tour. Mais nous ne pouvons croire véritablement qu’en une seule chose à la fois, car les pensées (le nom que nous, qui avons été « crus », donnons aux croyances qu’en retour nous croyons) sont duales et la conceptualisation a déjà eu lieu.

Nous ne sommes libres de croire qu’avant que la conceptualisation ait eu lieu. Ceci est en relation avec la sphère de complexité dans laquelle nous sommes au moment de la conceptualisation. Dans chaque unité de croyance, il y a juste assez d’énergie pour éveiller (rendre réel ou vivant) l’une des dualités en une croyance au moment de la conceptualisation. Dans le temps ils peuvent alterner, mais ne peuvent exister simultanément.

Posez-vous la question, « pleut-il dehors ? » Au moment juste avant que vous ne regardiez, vous êtes libre de penser qu’il pleut ou non. Une fois que vous avez regardé, vous n’êtes plus libre que de croire l’un ou l’autre. En physique quantique, ce phénomène est connu comme l’effondrement de l’état de vecteur.

Ceci est la relation d’une croyance complexe, intelligente à une croyance moins complexe et vivante d’énergie encodée dans des forces physiques. Cette croyance moins complexe est considérée comme un phénomène objectif alors que « nous » semblons subjectifs par rapport à elle.

Supposons alors qu’au moment de regarder s’il pleut nous pensions « Je désire qu’il ne pleuve pas » C’est à dire que nous voulions effectuer à partir d’une croyance complexe & objective un changement dans une croyance plus simple.

L’expérience nous à montré que nous ne pouvons pas, dans un état normal, croire effectivement en opposition à une croyance plus simple & vivante. Car, bien que la croyance plus simple & vivante ait moins d’intelligence, elle a plus de capacité à croire qu’une croyance complexe. Il se pourrait que nous soyons capables d’utiliser notre « pouvoir » ou notre « médecine » qui est l’intelligence pour arrêter la pluie, mais jusqu’à présent, l’intelligence n’en a pas encore développé les moyens. Nous pourrions insister, désirer être suffisamment forts & essayer de développer ces moyens, mais tout aussi probablement il aura cessé de pleuvoir bien avant que nous ayons développé ces moyens ou bien nous aurons cessé de désirer le changement.

« Nous », en tant que croyance complexe, existons réellement en même temps dans toutes les sphères de la complexité/simplicité. Tout comme la croyance progresse de sphère en sphère, la complexité augmentant, l’énergie est de plus en plus liée au maintien de la complexité de la croyance. Cette énergie liée à la complexité est ce que nous appelons l’intelligence. Par conséquent, les croyances complexes sont de moins en moins conscientes (immédiatement) des autres croyances de l’Unique. Car l’énergie doit rester disponible à la croyance afin qu’elle devienne « réelle », c’est à dire, Soi.

Le principe de la Magie est que l’énergie doit atteindre la sphère de la croyance préconceptuelle à la croyance désirée. Cela exige que les croyances complexes deviennent simples. Degrés de simplicité égale disponibilité de l’énergie & capacité à croire. En fait, elles sont les mêmes !

Essayer d’énergiser une croyance sans atteindre la simplicité requise est soit totalement infructueux soit fatigant pour la croyance qui essaye d’effectuer le changement. Cette fatigue est un état désiré, car il libère l’énergie nécessaire à charger la nouvelle croyance, mais celle-ci doit être codée en termes qui ne doivent pas être directement intelligibles au risque qu’une grande partie, voire toute l’énergie, soit réinvestie dans le maintien de la structure rationnelle au sein de laquelle le désir est formulé, & cela liera encore une fois l’énergie (désir). Les symboles sont meilleurs que les pensées intelligentes. Les sigils sont plus puissants pour ce but.

Une attention particulière doit être accordée aux moyens de parvenir à l’état de fatigue requis, afin que le complexe ne soit pas endommagé de façon permanente, mais simplement à bout de force.

Les sigils peuvent être faits de nombreuses manières. Des langues étranges, de la musique codée, des énumérations, des figures géométriques, des mudras (s’ils ne sont pas trop « intelligibles »), et beaucoup d’autres (utilisez votre propre imagination).

Par ces moyens, nous pouvons acquérir la capacité de croire « il ne pleut pas » (ou quoi que ce soit d’autre) ou mieux « le soleil brille » ou « l’air est sec ». Il n’est pas sage d’utiliser la forme négative, car l’énergie investit le positif plutôt que le négatif.

Les symboles sont utiles pour rendre accessibles à notre croyance la connaissance, l’information et/ou l’expérience d’autres croyances selon notre désir. Les symboles sont des formes soit picturales et accessibles à l’intelligence, soit arbitraires et rendues intelligentes par leur utilisation répétée dans des systèmes intelligents. L’énergie rendue disponible par l’exhaustion & liée à un symbole, reformule les choses de manière intelligente (au sein d’une croyance complexe) & se trouve expérimentée « subjectivement ». Les croyances subjectives sont des composantes des croyances complexes. De là, les croyances subjectives peuvent être affectées par la « pensée » c’est-à-dire par l’énergie liée par l’intelligence.

Ce que nous appelons affirmation est utilisé pour énergiser (au travers de l’exhaustion) une croyance subjective opposée à une autre, les croyances existant toujours en dualité. Constamment nous répéter à nous-mêmes « je suis heureux » amènera le bonheur désiré si nous pouvons nous concentrer de manière efficace & énergétiquement & qu’il n’y a aucun conflit caché avec une croyance plus simple ou vitale.

Certaines affirmations d’une croyance complexe sont souvent difficiles à discerner ; c’est le cas des codes moraux ou de l’esthétique d’un conglomérat/système de croyance intelligente, c’est-à-dire la « culture ». Ne soyez jamais dirigé par une croyance cachée.

Afin d’affecter le monde « objectif », les croyances simples demandent une exhaustion totale de la croyance intelligente de « nous-mêmes » — une forme d’éradication, d’extase ou de « mort » & l’émission d’une l’énergie informant un symbole inintelligible ou un sigil.

« Tu réaliseras de Grandes Œuvres, même si elles ne doivent pas être connues. En étant vraie, toute chose connaît son moment propre ».

« En vérité je suis là où tu poses ton crayon et je suis dans le soleil. Quand tu regardes et me cherches, tu ne cherches que toi-même — toi-même libre de l’association que tu crées ».

« Quand tu me chercheras, je serai les Lieux Vides. Quand tu seras, je serai là, toujours en devenir, prenant toujours de nouvelles formes ».

« Dans le silence qui est la mort, une nouvelle vie est née et ceux qui embrassent la mort sont libres ».

« Toujours plus loin se déroule le serpent de la vie, toujours dévorant ce qui était, toujours avec de nouvelles peaux, tuant toujours l’ancien ».

Extrait du Liber 369 – Axis. Traduction par Spartakus FreeMann, 2001 e.v.

SOURCE : https://www.esoblogs.net/

https://www.esoblogs.net/wp-content/uploads/2012/09/EzoOccultlogo105.png

Protégé : UN PETIT COUP DE GNOSE MAISON – 1°- 11 novembre, 2017

Posté par hiram3330 dans : Bleu,Chaine d'union,Contribution , Saisissez votre mot de passe pour accéder aux commentaires.

Cet article est protégé par un mot de passe. Pour le lire, veuillez saisir votre mot de passe ci-dessous :

Protégé : Harmonie, Art de vivre, Puissance – 32°- 10 novembre, 2017

Posté par hiram3330 dans : Blanche,Chaine d'union,Contribution , Saisissez votre mot de passe pour accéder aux commentaires.

Cet article est protégé par un mot de passe. Pour le lire, veuillez saisir votre mot de passe ci-dessous :

Protégé : LE PAS RISQUÉ DU COMPAGNON – 2°- 9 novembre, 2017

Posté par hiram3330 dans : Bleu,Chaine d'union,Contribution , Saisissez votre mot de passe pour accéder aux commentaires.

Cet article est protégé par un mot de passe. Pour le lire, veuillez saisir votre mot de passe ci-dessous :

Protégé : La Lumière m’a été donnée … – 1°- 8 novembre, 2017

Posté par hiram3330 dans : Bleu,Chaine d'union,Contribution , Saisissez votre mot de passe pour accéder aux commentaires.

Cet article est protégé par un mot de passe. Pour le lire, veuillez saisir votre mot de passe ci-dessous :

La Symbolique de L’Argent 7 novembre, 2017

Posté par hiram3330 dans : Recherches & Reflexions , ajouter un commentaire

La Symbolique De L’Argent

 

Symbolique De L Argent1

L’Argent, Est Opposé Dans La Mythologie À l’Or.
➤ Histoire De L’argent
Historiquement, l’extraction minière de l’argent remonte à 5000 ans. Les premières extractions étaient une ressource précieuse pour les civilisations de Grèce Antique et du Proche Orient ; c’est ainsi que l’argent fut l’un des premiers métaux utilisés. Son nom vient du latin « Argentum » tiré du grec « Argos » signifiant brillant, blanc, éclatant, lumineux.
En alchimie, c’était le Métal de la Lune ou « Métal de Diane ». Durant l’Antiquité, il fut utilisé comme monnaie et métal d’ornement, notamment pour la fabrication de miroirs, en raison de ses propriétés réfléchissantes. Dans les civilisations aztèques, ce fut les mines d’argent et non l’or qui firent la richesse et la renommée du Mexique du 18e siècle.
➤ L’Argent Dans Les Rêves
L’argent représente une force réelle, même dans les rêves. Dans un rêve, un astre argenté, une lune ou une étoile est le signe de la réalisation matérielle prochaine d’une chose attendue tandis que visualiser un objet en argent, comme l’argenterie par exemple, signale le potentiel d’une personne.
Sinon, un ciel argenté signifie une déviation ou un changement de chemin, mais ce présage est relativement rare.
Symbolique De L Argent2

➤ Symbolique
 
Dans le système de correspondance des métaux et planètes, l’argent est en rapport avec la Lune ; il appartient à la chaîne symbolique « Lune-Eau » Principe Féminin lunaire, Aqueux, Froid, par opposition à l’Or, principe actif, « mâle, solaire, diurne, igné ».
 
Chez les Grecs, trois divinités féminines sont associées à la Lune.  Sélène, déesse de la pleine lune ou de la naissance (Luna chez les Romains), est vêtue de robes argentées et mène un char en argent. Artémis, déesse du croissant de lune et de la chasse tire des flèches en argent. Hecate, la déesse de la nouvelle lune ou de la mort. La pratique des cultes de ces déesses est liée à l’argent, au blanc, et à la pureté.
 
Chez les Incas et les civilisations qui les ont précédés, la Lune est à la fois la sœur et la femme du Soleil ; et l’argent est utilisé dans les cultes officiels. 
 
Chez les Égyptiens antiques, on pense que les os des Dieux sont faits d’argent. 
 
Chez les chrétiens, il représente la sagesse divine.
 
➤ Le Métal Lunaire Attaché À La Dignité Royale.
 
• Le roi Nuada a eu le bras coupé lors de la première bataille de Moytura, de ce fait, il ne peut plus régner, car toute mutilation ou difformité s’y oppose. Cependant, il reprend son trône après que le « Dieu Médecin » Diancecht lui ait fait la prothèse d’un bras d’argent. 
 
• On rappelle aussi le souvenir du roi mythique de Tartessos, Argantonios qui, selon Hérodote, vécut cent vingt ans.
 
• D’après les mythes égyptiens, les os des dieux sont faits d’argent, tandis que leurs chairs sont d’or.
 
➤ Blanc Et Lumineux, L’argent Est Aussi Symbole De Pureté.
 
 « Il est la lumière pure, telle qu’elle est reçue et rendue par la transparence du cristal, dans la limpidité de l’eau, les reflets du miroir, l’éclat du diamant. Il ressemble à la netteté de conscience, à la pureté d’intention, à la franchise, à la droiture d’action, il appelle la fidélité qui s’ensuit ».
 
Dans la symbolique chrétienne, il représente la sagesse divine, comme l’or évoque l’amour divin chez les hommes.
 
Chez les Bambaras, il est le symbole de l’eau purificatrice ; le Dieu, qui réunit les deux éléments purificateurs « Feu Et Eau », est à la fois « Or Et Argent ».
 
Dans les croyances russes aussi, il est symbole de pureté et de purification. 
 
Le héros de nombreux contes traditionnels se sait menacé de mort lorsque sa tabatière, sa fourchette ou quelque autre objet familier se met à noircir. 
 
L’hermine d’argent, protectrice des fileuses, leur fait parfois don du fil d’argent, particulièrement fin et solide.
 
Les Kirghises guérissent l’épilepsie en obligeant le malade à regarder le guérisseur, qui forge lentement un cône d’argent ; l’effet semble hypnotique, le malade calmé, somnole, puis s’apaise.
 
➤ Le Plan Éthique
 
Cependant, l’argent symbolise aussi malheureusement l’objet des cupidités et des malheurs qu’il provoque, et l’avilissement de la conscience. 
 
C’est là son aspect négatif, la perversion de sa valeur. Lorsque l’argent est synonyme de « Richesse », il perd le sens bienfaisant de prospérité et opulence pour signifier « Dévoiement Et Idolâtrie ». 
 
« Nul ne peut servir deux maîtres : ou il haïra l’un et aimera l’autre, ou il s’attachera à l’un et méprisera l’autre. On ne peut servir Dieu et l’argent ».
 
 
L’argent ne retrouve sa bonne et vraie valeur morale, que lorsqu’il retourne dans la charité, et l’aumône.
 
 
 
Aron O’Raney
Mardi 13 juin 2017
12345...171

Atelier Ecrire Ensemble c&#... |
Au fil des mots. |
Spiralée |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Attala Blog
| jepensedoncjesuis13
| Les chroniques d'Astéria