navigation

Enquêtes … 24 mars, 2008

Posté par hiram3330 dans : Chaine d'union,Humour , trackback

(1) Enquête style cliche:

« J’ai rencontré le profane X a son domicile mardi dernier et il m’a

aussitôt fait une très bonne impression. Son épouse est très

sympathique, ses enfants bien élevés et son intérieur soigné. Nous

avons discute très agréablement pendant environ deux heures. M. X est

une personne très cultive dans de nombreux domaines et je pense qu’il

pourra apporter beaucoup a notre atelier. En plus, c’est une personne

qui cherche. Juste avant mon départ, M. X m’a pose la question de

savoir s’il y avait des places de parking aux alentours de l’endroit

ou nous nous réunissons. J’ai trouve cette question très intéressante,

elle démontre l’esprit pratique de ce candidat et son sens des

réalités. Je mettrai une boule blanche lors du vote concernant

l’admission de ce profane.

Un maître de la Loge

l’Enquêteur a signé.

(2) Enquêteur de mauvaise foi

J’ai rencontre le profane X a son domicile mardi dernier et il m’a

aussitôt fait une assez mauvaise impression. Son épouse était trop

sympathique pour être sincère, ses enfants sont dresses comme de

petits singes, et son intérieur sans un ordre tout a fait artificiel.

Nous avons discute assez péniblement pendant environ deux heures.M X

est un espèce de Monsieur-je-sais-tout qui n’arrête pas de faire son

important en faisant étalage de ses connaissances. Il cherche

d’accord, mais si on cherche, c’est bien parce qu’on a perdu quelque

chose, ce qui est un signe de désordre intérieur. Juste avant mon

départ, M. X m’a pose la question de savoir s’il y avait des places de

parking aux alentours de l’endroit ou nous réunissons. J’ai trouve

cette question d’un très mauvais goût, cela montre les intérêts

essentiellement matériels de ce profane. Je mettrai une boule noire

lors du vote pour l’admission de ce profane.

Un maître de la Loge

l’Enquêteur a signé.

(3) Enquête sincère

J’ai rencontre le profane X a son domicile mardi dernier et il m’a

aussitôt fait une forte impression. Il a une épouse charmante alors

que lui n’a pas un physique tellement formidable. Enfin, je ne dis pas

qu’il soit vraiment moche, mais ce n’est pas une beauté classique. Il

a une très bonne situation, et 3 beaux enfants, en bonne santé, et

m’a-t-il dit, très brillants a l’école, il y a des gens qui ont de la

chance, quand même. Nous avons discute pendant plus de deux heures, il n’a pas arrêté de me poser des questions parfois embarrassantes,

enfin auxquelles j’avais de la peine a répondre. Bon il cherche, mais moi

aussi je cherche. Zut. Juste avant mon départ, M. X m’a pose la

question de savoir s’il y avait des places de parking aux alentours de

l’endroit ou nous nous réunissons. Je n’ai pas été vraiment étonné

qu’il s’exprime déjà de manière symbolique, mais ça m’énerve de voir

des profanes utiliser un langage symbolique qui devrait n’être réservé

qu’aux seuls inities. Je crois que, s’il entre chez nous, ce type va

me casser les pieds, c’est pourquoi je serai tente de mettre une boule

noire, mais, par contre, je me dis que peut être il va casser les

pieds a d’autres gens qui me casent les pieds et qu’alors ils

n’auront plus le temps de me les casser a moi, et ça me pousserait

plutôt a mettre une boule blanche. Bon, j’en mettrai une de chaque.

Un Maître de la Loge

l’Enquêteur a signé.

(4) L’arroseur arrose

Je me suis rendu au domicile de M. X mardi dernier. A peine étais-je

entre que M. X m’a mis un bandeau sur les yeux pour, m’a-t-il dit, que

je me sente plus proche de moi-même. Il m’a installé sur une chaise

dans une pièce ou se trouvaient plusieurs personnes qui m’ont posé

toutes sortes de questions auxquelles j’ai répondu le plus diligemment

possible pendant environ deux heures, puis, il m’a prie de patienter

dans la pièce a cote, car il devait, m’a-t-il dit, délibérer sur mon

cas avec ses amis. Ces délibérations ont dure environ une heure que

j’ai passé, toujours avec le bandeau, sur un tabouret dans le

cuisine-laboratoire. M. X est revenu et m’a fait savoir qu’il était

désolé pour moi, mais qu’ils venaient de voter a l’unanimité contre

son entrée en Maçonnerie.’. et ce, bien qu’il soit possible de trouver

parfois une place de parking dans les environs de l’endroit ou nous

nous réunissons.

Un Maître de la Loge

l’Enquêteur a signé

(5) L’enquêteur mégalo

J’ai rencontre le profane X a son domicile mardi dernier et je crois

que je lui ai fait une forte impression. Je suis arrive chez lui vers

11 heures du matin. Notre entretien a dure une dizaine d’heures et je

dois dire que c’était très passionnant. Je lui ai raconté toute

l’histoire de la Maçonnerie.’. depuis ses origines égyptiennes, et je crois

que j’ai été assez brillant. Je me suis tout de suite dit que cela ne

lui poserait p as de problème de devoir faire silence pendant son

apprentissage. Vers 12h30, nous nous sommes mis a table et, comme je

lui avais suggéré lorsque nous avons pris rendez-vous, il m’a d’abord

servi du saumon fume. Les oignons n’étaient pas coupes assez fins, je

le lui ai fait remarquer mais je lui au dit aussi que ça n’avait pas

d’importance. Après, il y a eu un boeuf en daube, mais il ne l’avait

pas assaisonne comme je le lui avait conseille, ce qui fait qu’il

était beaucoup moins bon que prévu. Le beaujolais doit être servi plus

frais. Mais je lui ai dit que cela ne faisait rien. Apres le dessert

des meringues a la crème, la crème était trop battue, je lui ai fait

remarquer mais lui a dit que cela ne faisait rien et le café – il

ferait mieux de prendre de l’arabica – nous avons poursuivi

l’entretien. Vers 16 heures, comme je n’en étais encore qu’aux

constructeurs de cathédrales et que j’avais un petit creux, tout en

continuant a m’écouter, il m’a servi une charlotte aux fraises que je

lui avais recommandé. Elle était un peu ratée, elle coulait, mais je

lui ai dit que ça ne faisait rien. Tout cela pour dire que tout

était très bien passe, et puis, tout d’un coup, vers 19 heures,

alors que nous venions de nous mettre a table, j’en arrivais aux

constitutions d’Anderson -tout d’un coup donc, il est devenu tout

blanc, puis tout rouge, puis il a pousse un grand cri de karatéka. Sa

femme et ses enfants sont accourus de la cuisine ou je les avais prie

de rester pendant l’entretien pour des raisons évidentes de

discrétion, et ils se sont précipités sur moi avec des balais, des

brosses et m’ont flanque dehors. Vraiment, je ne sais pas ce qu’il

leur a pris. En roulant dans l’escalier, j’ai tout de même eu le temps

de lui crier qu’il n’y avait pas de place de parking devant chez nous.

Je crois que ce candidat est trop nerveux et qu’il ne fera pas un bon

maillon. Je mettrai une boule noire lors du vote pour son admission.

Un Maître de la Loge

l’Enquêteur a signé.

Paul HOCHONS

Loge « les Babas Cool »

Orient de Saint-Émlion

G.L.O.U.B.

Grande Loge Occitane Unie du Bordelais…..

enquetegd.jpg

 

Commentaires»

pas encore de commentaires

Laisser un commentaire

Atelier Ecrire Ensemble c&#... |
Au fil des mots. |
Spiralée |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Attala Blog
| jepensedoncjesuis13
| Les chroniques d'Astéria