navigation

Rite Suédois 13 mai, 2008

Posté par hiram3330 dans : Chaine d'union,Recherches & Reflexions , trackback

Rite Suédois dans Chaine d'union sfmo_stort_vapen

 

L’Histoire de l’Ordre
La franc-maçonnerie est arrivée en Suède par l’intermédiaire du Comte Axel Wrede-Sparre, qui s’est fait maçon en France pendant son travail comme officier de cavalerie. Après son retour en Suède, il réunit quelques amis qui comme lui s’étaient initiés maçons à l’étranger. En 1735, il initia à Stockholm son beau-frère le Comte Carl Gustaf Tessin, le fils du grand architecte du Château Royal. La plupart des frères qui appartenaient à la loge de Wrede-Sparre venaient de la haute aristocratie. Les tenus se sont arrêtés à la fin des années 1740.

Au début des années 1750, il y avait un nombre de maçons assez important en Suède, initiés soit dans la loge de Wrede-Sparre, soit à l’étranger. En 1752, le Comte Knut Posse créa la loge de St Jean Auxiliaire. Wrede-Sparre et la plupart des frères de sa loge s’associèrent à cette nouvelle loge, et Wrede-Sparre donna ses rituels et d’autres documents à St Jean Auxiliaire.

La loge de St Jean était considérée comme la Loge Mère de Suède et accréditait d’autres loges dans le royaume et en Finlande, qui faisait partie de la Suède à l’époque. Le Comte Carl Fredrik Scheffer, qui fut maçon à Paris en 1737, fut élu Grand Maître National en 1753. Pendant les années 50, les loges s’ouvrirent leurs portes aux frères venant d’autres classes sociales que l’aristocratie.

En 1756, Carl Fredrik Eckleff et six autres frères créèrent la Loge Ecossais l’Innocente à Stockholm, qui travaillait dans les grades de St André Ecossais. Le développement de la maçonnerie suédoise se poursuivit en 1759 quand Eckleff établit un Grand Chapitre à Stockholm. Eckleff, employé au ministère des Affaires Etrangères, possédait une accréditation qui l’autorisait à créer des loges. Il a été impossible de définir la date et l’origine de cette accréditation et des rituels utilisés. En 1760, la Grande Loge de Suède fut créée.

Le rite suédois
Eckleff construisait son système maçonnique sur une base chrétienne. La philosophie morale du rite suédois était approfondie par le Duc Charles, futur roi Charles XIII, qui succéda à Eckleff comme Maître Suprême de la maçonnerie. Grâce à deux réformes du rite en 1780 et 1800, il forma un système homogène avec dix degrés. Les degrés se suivent dans une logique progressive assez remarquable. Chaque degré prépare le suivant tout en résumant les précédents. Le système est regroupé en trois parties comme suit:

Les degrés de St Jean
I Apprenti
II Compagnon
III Maître Maçon

Les degrés de St André Ecossais
IV-V Apprenti-compagnon de St André
V Maître de St André

Les degrés du Chapitre
VII Haut illustre frère
VIII Très haut illustre frère
IX Frère illuminé
X Frère haut illuminé

Au-dessus de ce système, pour les hauts officiers de l’Ordre
Frère très haut illuminé, Chevalier et commandeur de la Croix rouge R&K

En 1811, le roi Charles XIII créa l’Ordre Royal du Roi Carl XIII. C’est un ordre civil, toujours confié par le roi, uniquement destiné au maçon appartenant au R&K. Les membres sont limités à 33. Pourtant, ceci n’est pas un degré maçonnique.

La montée des grades ne se fait pas automatiquement. Un frère doit montrer une certaine assiduité et acquérir une compétence maçonnique.

Pendant la période 1774-1997, tous les Grands Maîtres furent membres de la Maison Royale de Suède, jusqu’à la mort du Prince Bertil, Grand Maître depuis 1973. Le Roi Carl XVI Gustav est Grand Protecteur de l’Ordre Maçonnique en Suède. Depuis 2001, le docteur en Science Anders Fahlman est Grand Maître.

Le palais Bååt à Stockholm, un somptueux édifice baroque de 1666, fut transformé et agrandi en 1874-77 pour devenir Le Temple Maçonnique de l’Ordre des Francs-maçons suédois.

Organisation actuelle
Aujourd’hui, il y a 43 loges de St Jean, 23 loges de St André, une Steward loge, sept Chapitres et une loge de recherche en Suède. On y trouve aussi 63 associations fraternelles (des loges d’instruction) dans les petites villes. En Finlande, il y a sept loges de St Jean, deux loges de St André, une Steward loge et un Chapitre à Helsinki, puis deux associations fraternelles ; tous travaillant selon le rite suédois.

14 200 francs-maçons en Suède et 1000 en Finlande travaillent sous les auspices de l’Ordre des Francs-maçons suédois. Comme les loges sont peu nombreuses, il y a souvent beaucoup de membres dans une loge suédoise. Seules les personnes qui se définissent comme chrétiennes sont admis.

Le vénérable Maître d’une loge est normalement nommé pour six ans. Tous les officiers doivent impérativement descendre de leur chaire à l’age de 75 ans.

Le Rite Suédois est utilisé en Suède/Finlande, en Norvège, au Danemark et en Islande. Un rite, basé sur des documents du Carl Friedrich Eckleff de 1760, est pratiqué en Allemagne dans la Grosse Landesloge der Freimaurer von Deutschland. Aujourd’hui ce rite ne présent guère ressemblance au Rite Suédois.

Svenska Frimurare Orden
Nybrokajen 7, SE-111 48 Stockholm, la Suède
Grand secrétaire: tél +46 8 463 37 06
Mél: info@frimurarorden.se Site internet: www.frimurarorden.se
Grand temple maçonnique: Blasieholmsgatan 6, Stockholm

 

suede.jpg

Commentaires»

  1. ou est la pierre ?

Laisser un commentaire

Atelier Ecrire Ensemble c&#... |
Au fil des mots. |
Spiralée |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Attala Blog
| jepensedoncjesuis13
| Les chroniques d'Astéria