navigation

Humour d’août … 27 août, 2008

Posté par hiram3330 dans : Bleu,Chaine d'union,Humour , trackback

HUMOUR MAÇONNIQUE

Les jeux

Deux petits enfants s’ennuyent… le premier dit à l’autre :
- Si on jouait au docteur
- Ah, non on y a joue hier
- Bon a l’avocat…
- non ! on n’y a joue ce matin
- Au Franc-mac:. alors
- oh oui, oh oui mais c’est moi qui commence.
- D’accord.
- Qu’est-ce que tu bois?

Le taxi (Version 1)

Certains connaissent sûrement celle des 3 F.. qui discutent a l’arrière d’un taxi.
Le 1er dit au second: – quel âge as tu ? 3 ans et toi ? moi plus de 7, et le troisième d’annoncer 5 ans. Le chauffeur regarde ahuri dans son rétroviseur les 3 quinquagénaires ce qui provoque immédiatement la méfiance d’un des F.. qui dit: Attention, il se met a pleuvoir.
Le chauffeur en voyant le temps superbement ensoleille s’arrête précipitamment auprès d’un gardien de la paix et lui dit affole par la fenetre :
Je suis tres inquiet, regardez les types que je promene, ils disent avoir 3, 5 et 7 ans et de plus, il disent qu’il pleut alors que le temps est au beau fixe !
Le gardien de la paix lui répond alors calmement: Oh moi vous savez, je ne sais ni lire ni écrire !

Le taxi (version 2)

Un profane attend le taxi et deux clients descendent en parlant.
Le client monte dans le taxi et s’adresse au chauffeur:
« ils sont malades vos clients, j’en ai entendu un qui demandait son âge a l’autre, l’autre qui lui répond qu’il a 3 ans. Et puis les voila qui parlent du tronc d’une veuve qu’il aurait rempli avec une pierre plate de 300 kilos.
Vous trouvez ca normal vous ? »
Et le chauffeur de taxi : »Oh, vous savez, moi, je ne sais ni lire, ni écrire »

Les cannibales

Un F.. en voyage en Afrique se retrouve capture par des cannibales et immédiatement plonge dans une grande marmite.

Voyant sa dernière heure arrivée, il se met a l’ordre pour implorer le GADLU.
C’est alors qu’un indigène s’approche de lui et lui dit: Ça alors, tu es F.. M.. ? de quelle obédience ?

Notre voyageur pousse un grand soupir de soulagement et annonce fièrement son obédience (que je ne citerais pas, na ;-) ).

L’indigène lui répond alors: Merci beaucoup, c’était juste pour préciser sur le menu !

C’est la faute des francs-maçons !…

Au moment de monter a la potence, un condamne a mort s’insurge: « Tout ça, c’est la faute des Maçons !
Le type que j’ai assassine était maçon, le flic qui m’a arrêté était maçon, le procureur était maçon, le juge était maçon, tout ce qui m’est arrivé, c’est la faute des maçons ! »
Le bourreau lui dit:
« Vous avez quelque chose d’autre a ajouter ? »
« Non »
« Bon, alors maintenant, si vous voulez bien faire un pas en avant en partant du pied gauche … »

Contrôle de gendarmerie

Puisque personne ne l’a raconté, il y a l’histoire du frère qui se fait doubler par un motard de la gendarmerie et qui lui fait un signe d’ordre, ce qu’il met sur le compte de l’insigne du GITE appose sur le pare-brise. Le motard insiste plusieurs fois avec le signe et lui demande de se ranger sur le bas cote.
« Et cette ceinture on la met ou pas! » vocifère le motard.

Énigmes

L’ampoule

Question : Combien faut-il de FF:. pour remplacer une ampoule au plafond du local?
Réponse: Au moins trois:

- Un F. qui, perché sur une échelle, visse l’ampoule
- Un secrétaire qui lit a haute voix la description détaillée, sur 5 pages, du dernier remplacement de l’ampoule 10 ans auparavant.
- Un ex-Ven:. qui n’arrête pas de ce plaindre que les traditions se perdent et que c’était beaucoup mieux fait, plus impressionnant et plus conforme a la tradition de son temps!

(ceux qui travaillent dans des LL. ou prolifèrent les ex-Venes apprécieront)

humour d un jeune africain

J’ai trouve ce poème dans une petite page notre dame de hurepoix qui est écrite par un aumônier militaire :

humour d’un jeune africain

cher frère blanc …

quand je suis ne, j’étais noir;

quand j’ai grandi,j’étais noir;

quand je vais au soleil, je suis noir;

quand j’ai peur, je suis noir;

quand je suis malade, je suis noir;

quand je mourrai, je serai noir !

tandis que toi, homme blanc …

quand tu es ne, tu étais rose;

quand tu as grandi, tu étais blanc;

quand tu vas au soleil, tu es rouge;

quand tu as froid, tu es bleu;

quand tu as peur, tu es vert;

quand tu es malade, tu es jaune;

quand tu mourras, tu sera gris !

et après ça, tu as le toupet de m’appeler « Homme de couleur » !

A bientôt très fraternellement

Xav:.BER:. GLNF

rire1.gif

Commentaires»

pas encore de commentaires

Laisser un commentaire

Atelier Ecrire Ensemble c&#... |
Au fil des mots. |
Spiralée |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Attala Blog
| jepensedoncjesuis13
| Les chroniques d'Astéria