navigation

NUIT DE BANQUET 31 août, 2008

Posté par hiram3330 dans : Bleu,Chaine d'union,Recherches & Reflexions , trackback

NUIT DE BANQUET

 

R. KIPLING

 

 

 

 

« Une fois de temps en temps, dit le roi Salomon,

 

En regardant ses carriers forer la pierre,

 

« Nous mettrons en commun notre ail, notre vin et notre pain,

 

Et mangerons ensemble au pied de mon Trône,

 

Et tous les Frères viendront à cette Table,

 

Comme Compagnons Maçons, ni plus ni moins ».

 

 

 

« Envoyer une chaloupe rapide à Hiram de Tyr,

 

Occupé à abattre et faire flotter nos beaux arbres;

 

Dites lui que les frères et moi désirons

 

Parler avec nos Frères qui utilisent les mers,

 

Et seront heureux de les retrouver à table

 

Comme Compagnons Maçons, ni plus ni moins ».

 

 

 

« Portez ce message à Hiram Abif »,

 

Vénérable Maître de la Forge et de la Mine;

 

Les Frères et moi aimerions que

 

Lui et les Frères viennent dîner

 

Comme Compagnons Maçons, ni plus ni moins ».

 

 

 

« Dieu a donné leur place à l’Hysope et au Cèdre,

 

Ainsi qu’à la Ronce, au Figuier et au buisson d’Epine;

 

Mais il n’y a aucune raison de critiquer le visage d’une homme,

 

Parce qu’il n’est pas ce que sa naissance ne l’a pas fait,

 

Et en ce qui concerne le Temple, je maintiens et je proclame

 

Que nous sommes Compagnons Maçons, ni plus ni moins ».

 

 

 

Ainsi fut ordonné et ainsi fut fait,

 

Et les fendeurs de bois et les Maçons de haut grade,

 

Avec les matelots de la flotte de Sidon,

 

Et les Officiers de Marine de l’Arche Royale,

 

Vinrent s’asseoir et s’amusèrent à table,

 

Comme Compagnons Maçons, ni plus ni moins ».

 

 

 

Les Carrières sont plus chaudes que la forge d’Hiram,

 

Personne n’est à l’abri des longs fouets,

 

Il neige la plupart du temps dans les gorges du Liban,

 

Et le vent souffle toujours sur la plage de Jaffa;

 

Mais une fois de temps en temps, le messager apporte,

 

Le commandement de Salomon: « Oubliez tout cela!

 

Frères des Mendiants et Egaux des Rois,

 

Compagnons des Princes, oubliez tout cela!

 

Frères Maçons, oubliez tout cela!

 

Et une fois, de temps en temps, venez à cette table,

 

Comme Compagnons Maçons, ni plus ni moins ».

 

toolstraderevedited.jpg

Commentaires»

  1. Je ne connaissais pas ce poème.
    Je te remercie infiniment de me l’avoir fait découvrir. Tout est dit…

  2. Merci d’avoir publié ce poème qui me viendra en aide pour ma planche d’orateur au prochain banquet d’ordre.

  3. Je te remercie de nous faire partager ce poeme que je ne connaissais pas…

Laisser un commentaire

Atelier Ecrire Ensemble c&#... |
Au fil des mots. |
Spiralée |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Attala Blog
| jepensedoncjesuis13
| Les chroniques d'Astéria