navigation

Le GRAND ARCHITECTE et les Francs-maçons 3 septembre, 2008

Posté par hiram3330 dans : Bleu,Chaine d'union,Recherches & Reflexions , ajouter un commentaire

 

Le GRAND ARCHITECTE et les Francs-maçons

 

Les hommes se plaignent sans cesse, rien ne va, selon eux, le monde est plongé dans le chaos. L’histoire est vite oubliée, les bureaux de pauvreté du dix-huitième siècle correspondent aux bureaux des A N P E du vingtième siècle. Les guerres menées au vingtième siècle n’ont rien à envier à celles des siècles précédents.

Des maçons oublient que la beauté d’un édifice n’apparaît qu’après le retrait des échafaudages qui ont permis sa construction. Alors ils s’aperçoivent qu’ils se sont intéressés à des systèmes contradictoires, des systèmes qui ne sont que les reflets de mentalités illusoires.

Sans cesse resurgit cette manie de vouloir guérir les autres des maladies que nous avons nous-mêmes. Apprendre à se connaître c’est aussi découvrir ses propres limites, ne rien mépriser et tout utiliser pour nos travaux.

Ceux qui dorment ne peuvent qu’être éveillés doucement.

L’homme des ténèbres est un dormeur, affirme l’apôtre Paul dans sa lettre aux Ephésiens 5,14: « Relève-toi, ô toi qui dors, et ressuscite d’entre les morts, et sur toi luira le Christ ».

La religion du devoir est un choix personnel et volontaire. Nos propres faiblesses excusent celles de nos semblables.

La Franc-maçonnerie se prétend héritière d’une tradition. Cette prétention est justifiée. C’est aussi en nous, par nous, que les vérités pourraient être étudiées. Laissons parler l’apprenti de ce qu’il vit, avant de le jeter dans le dédale des traditions.

Ils sont légion ceux qui perturbent l’Homme en marchant dans la voie de la tradition. Ceux-là sont semblables aux rats qui s’introduisent dans les temples, boivent l’huile des lampes et détruisent ainsi la lumière.

Respectons la tradition, et sachons la remettre en questions, non pour la détruire mais pour en découvrir la source.

Le domaine métaphysique est rejeté par l’Homme qui se croit maître de son destin lorsqu’il affirme que seuls entrent en jeu la force de la volonté et l’intellect; rejeté par l’homme qui croit développer des possibilités humaines en n’utilisant que la raison, ou l’expérimentation. En loge, les frères répètent que le Maçon n’est pas ennemi de la foi, qu’il n’admet aucun dogme; la loge oublie que la dogmatique est une science qui permet de créer des rituels.

Une Maçonnerie « afin de mieux rassembler ce qui est épars? » renonce à un être suprême, en faveur d’un gouverneur matérialiste de l’univers appelé GRAND ARCHITECTE DE L’UNIVERS.

Certes le croyant peut voir dans ce GRAND ARCHITECTE DE L’UNIVERS un avatar du Grand Architecte, un délégué, un vieillard barbu ceint d’un tablier qui a délaissé les nuages pour se promener sur les chantiers économico-sociologico-politico Maçonniques.

Certes le physicien peut voir un avatar des dernières théories quantiques, une source où E = M C², une image de l’impondérable photon, ou du chercheur plongé dans les bacs de décantation ou dans les labyrinthes de l’univers.

Entre de telles conceptions et le Grand Architecte, il n’y a que des artifices destinés à satisfaire l’Esprit humain.

Souvent le dogmatisme règne dans les loges, il règne parce que les symboles sont interprétés de façon restrictive, parce que des hommes imposent leur point de vue aux autres: on entend des phrases comme « commence par connaître ton rituel, tu n’as pas besoin de connaître les rituels des autres ».

Le symbole parle à l’individu personnellement.

Fréquemment, les colonnes des loges se laissent envahir par une forme de terrorisme intellectuel qui règne sur les symboles et qui vient de ceux qui ont médité avant nous sur les symboles.

Au lieu de vous aider à voir clair en vous, ces ouvrages vous renvoient sur les bancs d’une classe où, pour être admis au cours supérieur, il faut avoir ingurgité les manuels et savoir par cœur quelques maximes.

Ainsi vous n’êtes plus en possession de la liberté de votre conscience et vous profanez le temple.

Le Maçon apprend à penser par lui-même, la pensée des autres Maçons peut lui révéler quelques aspects du chemin initiatique. Elle n’est pas la lumière, ni même le chemin vers la lumière. Les valeurs découvertes en loge rendent la maçonnerie vivante lorsque l’action menée est coordonnée avec celles des profanes.

Le symbole me parle, dès qu’il ne me parle plus je me tais et j’écoute.

Le danger est grand, dans nos loges comme à l’extérieur, quand pour enserrer l’esprit de l’homme dans le présent, on lui fait rechercher un bonheur dans le futur. Parce que les francs maçons sont des hommes libres, la connaissance chemine par des voies multiples; elle ne dépend plus, à partir d’un certain grade, d’un enseignement et demeure incommunicable.

Si nous souhaitons des temps meilleurs, le présent doit nous convenir; si nous avons soif de justice, acceptons de vivre dans notre temps.

Quelles sont les causes de relations faussées entre l’homme et le Grand Architecte?

La peur d’être puni ou de ne pas être récompensé; la surexcitation physique tenue en échec ou poussée à des paroxysmes non maîtrisés des idées sur le bonheur terrestre ou dans un paradis; la recherche de satisfactions destinées à compenser les besoins profonds de notre véritable nature; une incapacité à gérer les difficultés de la vie; une inaptitude au bonheur; l’acceptation passive d’une idéologie; un besoin de consolation, de soutien, d’appui; la peur de l’apport sexuel.

Nous utilisons le Grand Architecte pour assouvir des fins humaines; notre conception anthropomorphique du Grand Architecte bloque toute relation; les conceptions pseudo-scientifiques créent les mêmes difficultés.

La croyance en la valeur absolue de la science est une croyance; la science est un outil, parmi d’autres outils.

photo1.jpg

Protégé : Du silence de l’Apprenti à la parole du Compagnon – 2° - 2 septembre, 2008

Posté par hiram3330 dans : Bleu,Chaine d'union,Contribution , Saisissez votre mot de passe pour accéder aux commentaires.

Cet article est protégé par un mot de passe. Pour le lire, veuillez saisir votre mot de passe ci-dessous :

Protégé : Le serment dans tous ses états – 1° - 1 septembre, 2008

Posté par hiram3330 dans : Bleu,Chaine d'union,Contribution , Saisissez votre mot de passe pour accéder aux commentaires.

Cet article est protégé par un mot de passe. Pour le lire, veuillez saisir votre mot de passe ci-dessous :

12

Atelier Ecrire Ensemble c&#... |
Au fil des mots. |
Spiralée |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Attala Blog
| jepensedoncjesuis13
| Les chroniques d'Astéria