navigation

Protégé : Pouvons-nous encore tous vivre en conservant notre dignité ? – 2°- 27 octobre, 2019

Posté par hiram3330 dans : Bleu,Chaine d'union,Contribution , Saisissez votre mot de passe pour accéder aux commentaires.

Cet article est protégé par un mot de passe. Pour le lire, veuillez saisir votre mot de passe ci-dessous :

La F.M. est-elle libérée de tous ses tabous ? 24 octobre, 2019

Posté par hiram3330 dans : Bleu,Chaine d'union,Recherches & Reflexions , ajouter un commentaire

La F.M. est-elle libérée de tous ses tabous ?

14947_268032839995012_349089990_n

Qu’est ce qu’un tabou, n’est ce pas au fond le premier stade de la loi, le premier essai d’organiser le chaos? Alors est il toujours souhaitable ou profitable de se débarrasser de se tabous comme d’un insupportable fardeau ?

Tabou politique : il est clair et net, pas de politique en loge et après tout n’est ce pas la meilleure voie, ou la moins mauvaise, sinon pour harmoniser le chaos du moins pour ne pas l’amplifier. Mais si le maçon ne doit pas faire de politique en loge ce n’est pas pour cela qu’il doit s’en désintéresser dédaigneusement, bien au contraire. Le maçon doit, dans tous les instants de sa vie de citoyen, se comporter en initié et contribuer par sa parole, par ses actes, par son engagement à être un acteur de l’harmonie de l’Univers.

Tabou religieux : la maçonnerie n’a pas pour vocation d’administrer le sacré mais de le VIVRE. Tout le travail du Franc-Maçon est de cheminer sur cette voie initiatique vers l’Orient de toutes les lumières qui est communion avec l’Universel.

Tabou sexuel : la Maçonnerie de tradition n’admet pas les femmes. Mais dans une époque où ces dernières ont accédées aux plus hautes destinées de l’Etat et aux postes de responsabilités les plus élevées de l’économie il est contraire à notre vocation que de leur refuser la voie initiatique. Il est des transgressions qui sont l’essence même de la tradition.

La Franc Maçonnerie est elle libérée de tous ses tabous ?

Voila bien un sujet périlleux, ambigu, en un mot malcommode. Encore faudrait-il s’entendre sur ce qu’est un tabou. Je vous ferai grâce d’une l’analyse et sémantique et étymologique du terme, de ce terme, pour en garder le sens communément admis qui est tout simplement de désigner ce sur quoi on fait silence, par crainte, par pudeur, par interdit ce dernier mot étant pris dans sa dimension sacrée.

Savoir a peu prés de quoi on parle est satisfaisant mais un peu court, l’affaire qui se présente est rude, la première réflexion qui vient à l’esprit est que le tabou semble être le premier essai d’organisation de l’univers par l’homme, quelque chose comme le premier stade de la Loi. Alors, ceci étant dit, est-il toujours souhaitable de se débarrasser de ses tabous comme d’un insupportable fardeau ? Réponse malaisée.

Mais au fait, que sont ils ces tabous présumés francs-maçons ? Après un tour de table effectué par de très doctes frères, un peu comme un travail académique on m’a confié sur le ton de la confidence qu’il était convenable d’examiner le tabou politique, bien ! Le tabou religieux, évidemment et qui l’eut cru le tabou sexuel, je le garde pour la fin cela réveillera un peu peut être notre attention défaillante et notre désir… de travailler !

Tabou politique : s’il en est un qui est avéré c’est bien celui là, puisque nous nous interdisons, dans nos règles mêmes, d’en débattre, c’est clair, c’est net, c’est précis.

Et en plus cela me semble être un excellent essai, sinon pour harmoniser le chaos, du moins pour ne pas l’amplifier. Est-ce donc à dire que le maçon se doit retirer sur l’Aventin en regardant dédaigneusement cette arène infernale où tous les coups sont permis et où la fin justifie les moyens, tel un Ponce Pilate ne voulant pas se salir les mains. Si c’était vrai ce ne serait, au mieux qu’hypocrisie, au pire trahison.

Non, le Maçon est dans le monde et se doit au monde, dans le monde politique comme dans les autres. Peut-il se désintéresser de la violence qui balaye la planète, de la pauvreté qui la mine, de la corruption qui la gangrène, sûrement pas. Alors comment faire ? C’est, et tout simple, et pas très original il suffit de se conduire en Initié, c’est-à-dire en homme engagé dans la vie de son pays, dans la vie de sa cité, dans la vie de son quartier.

Qu’on soit chef d’état ou humble citoyen il convient de toujours considérer l’homme dans celui ou ceux qu’on est amené à affronter parce qu’ ils n’ont pas tout à fait les mêmes conceptions, parce qu’ils n’ont pas les mêmes objectifs, parce que ils n’ont peut être pas les mêmes intérêts. Et il convient en regardant cet homme de le voir comme participant de l’harmonie de l’Univers. Ce regard différent sur l’autre et qui n’est pas une espèce de consensus mou baptisé par erreur tolérance, c’est notre travail en loge qui nous le permet, c’est ce vécu, ce ressenti du travail spirituel maçonnique qui désamorce la haine et permet à des hommes que beaucoup oppose de s’asseoir autour d’une même d’éternité du Deus Absconditus.

Dés lors le maçon, qui je le rappelle encore une fois, est du monde et vit dans le monde, pourra apporter à tous, frères ou profanes, la magnifique figure de celui qui porte la lumière et verra dans les autres, aussi, des porteurs de cette même lumière et il pourra s’émerveiller en commençant à comprendre l’immense grandeur des choses et des êtres.

Alors me direz vous rares sont ceux qui arrivent à cette perfection, à ce but ultime de l’Initiation qu’ est la communion avec l’Universel alors à ceux là et à moi-même je répondrai d’abord que le travail d’un maçon ne s’arrête jamais et qu’un beau jour il est dans l’ordre des choses que ce qu’on cherche vraiment on le trouve et je rappellerai cette belle pensée de Lessing « La valeur de l’homme ne réside point dans la vérité qu’on possède ou prétend posséder mais dans l’effort sincère qu’on fournit pour l’atteindre. Car les forces qui seules accroissent la perfectibilité humaine ne sont pas augmentées par la possession mais par la recherche de la vérité. » Et c’est la responsabilité et la vocation de la maçonnerie que d’être ceux, dans le monde moderne, qui impulsent l’effort qui conduit sur les chemins de la Vérité. Si nous ne sommes pas cela, alors, nous avons failli à notre mission et l’on se détournera de nous.

Tabou sexuel. Il y aurait beaucoup à dire, il me faut donc choisir et sans hésiter j’irai droit au but, la maçonnerie de tradition n’admet pas les femmes. Voire ! Et vous me permettrez de vous rappeler ce singulier mais charmant épisode d’histoire maçonnique : table et d’œuvrer pour le mieux être, c’est ce vécu qui permet de ne pas s’enfermer dans les corporatismes et les communautarismes. C’est pourquoi la loge se doit de rester cet espace sacré et privilégié où tout converge vers la recherche d’un soi même meilleur que soi même à mettre au service de l’autre.

D’ailleurs les Grandes Loges, qui ne sont pas de tradition, et qui ont opté pour l’engagement politique se sont bien souvent engluées dans des contradictions insolubles et des luttes intestines sans merci qui au fond n’ont servi personne, ni les frères, ni les citoyens, ni le monde. Alors continuons fièrement à cultiver notre tabou et à faire… notre politique.

Au tour maintenant du Tabou religieux. Bien entendu la Maçonnerie n’est pas une religion elle n’a aucune ambition religieuse, sa raison d’être n’est pas d’administrer le sacré mais de le vivre. Là encore la clé, je l’ai évoqué furtivement il y a quelques instants, est l’Initiation. Et c’est bien cela qui fait venir à la GLNF chaque année 3000 frères nouveaux, 3 000 profanes en manque de spiritualité, 3000 apprentis en quête d’une raison de vivre et d’espérer.

Ce besoin de sacré sans lequel l’homme ne peut vivre et dont l’initiation lui trace la voie. Voie particulièrement adaptée à notre temps où, sans renier en quoi que ce soit les religions de ceux qui viennent à nous, par la réflexion, par la méditation, par le travail personnel on peut s’approcher des mystères et parfois même arriver à en soulever un morceau du voile. Voie royale qui conduit au centre de soi-même, au plus profond de sa personne, et permet d’apercevoir cette lumière

Nous sommes en 1711 en Irlande, monsieur Saint Léger est vénérable de sa loge à Cork. Les tenues se tiennent à son domicile.

Et là, horrible incident, nos maçons s’aperçoivent que la fille de la maison, mademoiselle de Saint Léger, astucieusement cachée dans les tentures vient d’assister à la tenue dans son intégralité. Scandale, émoi, tumulte. Que faire de la coupable ? Faut-il l’arroser comme c’est l’habitude, envers une femme ce n’est guère convenable. Faut il la supprimer, faire couler le sang dans une loge, quel mauvais goût ! Une solution définitive et immédiate s’offre : elle est initiée sur le champ.

Et cette initiation à la hussarde réussit à mademoiselle Saint Léger puisque, devenue madame Aldworth, elle deviendra, mais oui, vénérable de la loge. Et ce n’est pas une fable que je viens de vous conter puisque c’est un extrait de la très sérieuse et très vénérable revue Ars quatuor coronatorum de 1895 de la Loge de recherche anglaise Quatuor Coronati et l’on trouve même un portrait de notre héroïne, en tablier et à l’ordre, dans la Mackey’s Encyclopedia 2e volume.

Alors pourquoi évoquer cette charmante histoire, d’abord pour nous détendre un peu et puis tout de même pour poser une question à laquelle me semble t il on ne peut pas échapper. Aujourd’hui quelque soit le pays, la civilisation, la tradition, qu’on le veuille ou non la femme a pris dans la société une place égale à celle de l’homme.

Partout on reconnaît que la manière d’aborder les problèmes par le sexe dit faible est souvent différente de celle dont l’aborde les hommes et donc est parfaitement complémentaire et enrichissante. Permettez moi de nous dire que nous ne pourrons pas longtemps superbement ignorer ce fait planétaire. Et si nous l’ignorons cette maçonnerie féminine se fera sans nous et contre nous. Le moment est venu de susciter une maçonnerie de tradition, féminine avec droit de visite.

A l’heure où se généralise l’accession de la femme aux plus hautes destinées des états, aux postes de responsabilités les plus élevés de l’économie je pense qu’il serait contraire à notre vocation que de refuser la voie initiatique de tradition aux femmes. Car la tradition n’est pas ce qui est passé, ce qui est mort ou poussiéreux mais ce qui est vivant, mais ce qui évolue et après tout la transgression n’est elle pas ce qui fait avancer l’homme tout en gardant l’essentiel.

Merci de m’avoir si fraternellement et si patiemment écouté et j’espère entendu.

En savoir plus sur : http://www.gadlu.info/la-franc-maconnerie-est-elle-liberee-de-tous-ses-tabous.html#MhdQyjdRosBIkqld.99

384251_508033705898158_243470710_n

Protégé : La Chambre du Milieu – 3°- 23 octobre, 2019

Posté par hiram3330 dans : Bleu,Chaine d'union,Contribution , Saisissez votre mot de passe pour accéder aux commentaires.

Cet article est protégé par un mot de passe. Pour le lire, veuillez saisir votre mot de passe ci-dessous :

Protégé : Le Franc-Maçon dans sa loge – 1°- 22 octobre, 2019

Posté par hiram3330 dans : Bleu,Chaine d'union,Contribution , Saisissez votre mot de passe pour accéder aux commentaires.

Cet article est protégé par un mot de passe. Pour le lire, veuillez saisir votre mot de passe ci-dessous :

Protégé : Le Viatique – 2°- 21 octobre, 2019

Posté par hiram3330 dans : Bleu,Chaine d'union,Contribution , Saisissez votre mot de passe pour accéder aux commentaires.

Cet article est protégé par un mot de passe. Pour le lire, veuillez saisir votre mot de passe ci-dessous :

Protégé : Accueillage – 1°- 19 octobre, 2019

Posté par hiram3330 dans : Bleu,Chaine d'union,Contribution , Saisissez votre mot de passe pour accéder aux commentaires.

Cet article est protégé par un mot de passe. Pour le lire, veuillez saisir votre mot de passe ci-dessous :

La franc-maçonnerie en Asie 13 octobre, 2019

Posté par hiram3330 dans : Bleu,Chaine d'union,Recherches & Reflexions , ajouter un commentaire

La Franc-Maçonnerie en Asie

385660_10151038788961638_1376244643_n

 Les premières traces d’une présence de l’Ordre maçonnique en Asie remontent à 1730 environ. Commençant en Inde, la propagation de la Franc-Maçonnerie s’est faite en grande partie au gré de l’expansion de l’Empire britannique: Malaisie, Birmanie,  Ceylan,  Hong  Kong.  Il  faut  cependant  mentionner,  en  dehors  de l’Empire britannique, le développement d’une Franc-Maçonnerie aux Philippines, débutant au XIXème siècle avec des Loges espagnoles. Quant au Japon, il a vu la constitution en 1957 d’une GL souveraine, formée de Loges précédemment placées sous l’autorité de la GL des Philippines.

Actuellement, la Franc-Maçonnerie asiatique connaît des sorts très différents se- lon les Etats. Elle est inexistante dans les pays vivant sous régime communiste (Chine,  Cambodge,  Laos,  Vietnam,  Corée  du  Nord),  avec  une  exception,  la Birmanie, où travaillent 13 Loges. Elle est en voie d’extinction ou inexistante dans des pays vivant sous une dictature nationaliste ou militaire (Pakistan, Indonésie). Les Philippines constituent une exception notable, puisqu’une Franc-Maçonnerie florissante a coexisté pendant près de 20 ans avec un régime dictatorial. La Corée du Sud est aussi un cas exceptionnel, qui s’explique cependant par le fait que les 5 Loges actives dans ce pays sont fréquentées principalement par des militaires américains.

Dans plusieurs anciennes colonies comme l’Inde, le Sri Lanka ou la Birmanie, la composition  des  Loges,  essentiellement  occidentale  à  l’origine,  a  évolué  sans heurts vers une majorité indigène. Actuellement, l’un des aspects les plus remar- quables de la Franc-Maçonnerie asiatique est l’extraordinaire diversité ethnique et religieuse que l’on peut rencontrer à l’intérieur des Loges. Il semble cependant que des problèmes économiques soient souvent un obstacle à l’adhésion de membres potentiels, et que le coût des cotisations opère une sélection en faveur des citoyens les plus fortunés dans des pays où le niveau moyen des salaires est encore très bas.

 

BANGLADESH

 

Dans ce pays à majorité musulmane, une seule Loge a survécu jusqu’à nos jours; il s’agit de la Loge «Star No 4444 EC», reconnue par la GLU d’Angleterre en 1922.

BIRMANIE

 

Organisations faîtières:

 

GL de District de Birmanie

(sous l’autorité de la GLU d’Angleterre):  10 Loges.

Grande Loge de District de Birmanie

(sous l’autorité de la GL d’Ecosse):  3 Loges.

 

Dans cette ancienne colonie britannique, des Loges anglaises se sont créées à partir de 1847, suivies par des Loges écossaises. La plus ancienne Loge anglaise encore en activité est la Loge «Star of Burma No. 614 EC», fondée aux environs de 1850. Une douzaine de Loges travaillent aujourd’hui encore en Birmanie; la majorité des membres sont d’ethnie chinoise ou birmane. La Franc-Maçonnerie birmane semble bien tolérée par les autorités politiques, ce qui s’explique sans doute par le fait qu’un bon nombre de Francs-Maçons birmans sont des personnalités reconnues dans le pays.

 

BRUNEI

 

Ce protectorat britannique possède deux Loges: la Loge «Brunei No. 1545 SC», sous l’égide de la GL d’Ecosse, et la Loge «Berakas No. 8560 EC», sous l’égide de la GLU d’Angleterre.

CHINE

 

De 1767 à 1949, la Chine continentale a abrité de nombreuses Loges appartenant à diverses organisations faîtières (GG LL d’Angleterre, d’Ecosse, d’Irlande, du Massachusetts et des Philippines). En 1949, les Loges philippines fondèrent la GL de Chine, qui émigra à Formose (Taïwan) lors de la victoire communiste. La GL de Chine travaille selon une version du rituel américain Webb. Elle est reconnue comme régulière par les GG LL américaines et canadiennes et par nombre de  GG  LL  européennes,  mais  pas  par  les  GG  LL  d’Angleterre,  d’Ecosse  et d’Irlande.

En 1993 on recensait 9 Loges réunissant 755 membres.

 

CORÉE DU SUD

 

Organisations faîtières:

 

GL de District d’Extrême-Orient (sous l’autorité de la GL d’Ecosse):   3 Loges en Corée du Sud. GL des Philippines:  2 Loges.

 

La plus ancienne Loge de Corée est la Loge «Han Yang No. 1048 SC», créée en 1910 sous l’égide de la GL d’Ecosse. Actuellement, les effectifs des Loges sud-coréennes sont constitués essentiellement de militaires américains.

 

 HONG KONG

 

Organisations faîtières:

 

GL de District de Hong Kong et d’Extrême-Orient (sous l’autorité de la GLU d’Angleterre):  12 Loges. GL de District d’Extrême-Orient (sous l’égide de la GL d’Ecosse): 5 Loges à Hong Kong. GL d’Irlande: 2 Loges.

 

Les plus anciennes Loges travaillant à Hong Kong sont la Loge «Royal Sussex No.  501  EC»  fondée  à  Canton  en 1844,  la  Loge  «Cosmopolitan  No.  428  SC» fondée en 1864 et la Loge «Erin No. 463 IC» fondée en 1929. Les Loges de Hong Kong  sont  fréquentées  en  majorité  par  des  Britanniques,  avec  une  proportion relativement élevée de membres d’ethnie chinoise. Nul doute que la fin du man- dat bitannique en 1997 aura apporté d’importants changements.

 

INDE

 

Organisations faîtières:

 

GL d’Inde: 250 Loges. 4 GG LL de District (Bengale, Bombay, Madras, Inde du Nord) (sous l’autorité de la GLU d’Angleterre): 70 Loges.

2 GG LL de District (Inde orientale, Inde occidentale) (sous l’autorité de la GL d’Ecosse):  9 Loges.

GL Provinciale d’Irlande en Inde (sous l’égide de la GL d’Irlande): 10 Loges.

 

La Franc-Maçonnerie indienne a une très longue histoire. Ses débuts furent liés à l’armée britannique et à l’East Indian Company, qui possédait des concessions sur une grande partie du territoire indien. La première Loge d’Obédience anglaise, aujourd’hui éteinte, fut fondée en 1730. La deuxième fut la Loge «Star in the East No.  67  EC»,  qui  travaille  actuellement  encore  à  Calcutta.  Les  plus  anciennes Loges  écossaise  et  irlandaise  encore  actives  sont,  respectivement,  la  Loge «Perseverance No. 338 SC», fondée à Bombay en 1847, et la Loge «St Patrick

No. 319 IC», fondée à Bombay en 1911. La diffusion précoce de la Franc-Maçonnerie en Inde a été largement le fait de

Loges militaires, dont le lieu de réunion se déplaçait au gré des mouvements de la troupe. Par la suite, l’accroissement des effectifs des Loges sur tout le territoire indien entraîna la création de GG LL de District, placées sous les autorités respectives des GG LL d’Angleterre, d’Ecosse et d’Irlande.

Ce n’est qu’à partir du début du XIXème siècle que les Loges commencèrent à être fréquentées par des Indiens de souche. La Franc-Maçonnerie semble avoir at- tiré  tout  particulièrement  les  Parsis,  fortement  représentés  dans  les  Loges  de Bombay, de même que les Sikhs et les Hindous. Les musulmans paraissent avoir été plus réservés. A partir du milieu du XXème siècle, les effectifs de la Franc- Maçonnerie indienne se trouvèrent constitués d’une majorité de non-européens. Une  des  conséquences  de  cette  évolution  fut  la  constitution  en  1961  de  la  GL d’Inde, formée au départ de 145 Loges qui renoncèrent à leur appartenance an- glaise, écossaise et irlandaise. Cette séparation se fit sans conflit, et la GL d’Inde coexiste actuellement avec les trois GG LL britanniques, qui renoncent formelle- ment à parrainer de nouvelles Loges en Inde, mais qui continuent d’administrer les Loges qui n’ont pas voulu se joindre à la GL indigène.

La  GL  d’Inde  compte  actuellement  288  Loges,  regroupant  plus  de  15’500 membres. Elle est subdivisée en quatre GG LL Régionales (Inde du Nord, Inde du Sud, Inde occidentale, Inde orientale), chacune possédant son GM Régional et ses Grandes Organisations faîtières d’Officiers Régionaux.

 

JAPON

 

Organisations faîtières:

 

GL du Japon:  8 Loges totalisant 2900 membres

GLU d’Angleterre:   1 Loge GL d’Ecosse:  2 Loges GL du Massachusetts:    1 Loge GL des Philippines:  3 Loges

 

L’histoire  maçonnique  du  Japon  commence  pendant  la  seconde  moitié  du XIXème  siècle,  par  la  création  de  Loges  anglaises  et  écossaises.  Sur  8  Loges, seules  trois  survécurent  à  la  deuxième  guerre  mondiale. Après  la  guerre,  sous l’occupation américaine, plusieurs nouvelles Loges apparurent, placées sous l’au- torité de la GL des Philippines ou de la GL du Massachusetts. En 1957, 15 des Loges patronnées par les Philippines se réunirent pour fonder la GL du Japon, alors que trois décidèrent de rester sous l’administration de la GL des Philippines. Au moment de sa fondation, la GL du Japon comptait 10’500 membres. En 1984, elle n’en avait plus que 4’000. Cette diminution s’explique par la réduction de la présence militaire au Japon. En effet, près de 90% des effectifs de la GL du Japon sont constitués d’occidentaux, et les travaux de la plupart des Loges se font en anglais.  Les  Loges  japonaises  travaillent  selon  une  version  du  rituel  américain Webb.

 

MALAISIE

 

Organisations faîtières:

 

GL de District de l’Archipel oriental (sous l’autorité de la GLU d’Angleterre): 18 Loges. GL de District du Moyen-Orient (sous l’autorité de la GL d’Ecosse): 7 Loges. GL d’Irlande:      1 Loge.

 

La Malaisie est un Etat formé par la réunion de deux anciennes colonies britan- niques: Malaya et North Borneo. La première Loge du pays, aujourd’hui dispa- rue, a été fondée en 1809 à Penang. La plus ancienne Loge encore active est la Loge «Royal Prince of Wales No. 1555 EC», fondée en 1875, alors que la plus ancienne Loge écossaise est la Loge «Scotia No. 1003 SC», qui date de 1906. Ces deux Loges travaillent à Penang.  

Les Loges sont constituées en majeure partie de citoyens malais, mais les ethnies chinoises et indiennes sont les plus représentées.

NEPAL

 

Une seule Loge travaille dans ce pays, la Loge «Kathmandu of Nepal No. 8194 EC», fondée en 1967 et rattachée à la GL de District du Bengale (sous l’autorité de la GLU d’Angleterre).

 

PAKISTAN

 

Organisations faîtières:

 

GL de District du Pakistan (sous l’autorité de la GLU d’Angleterre): 2 Loges.

 

Jusqu’à la séparation des deux Etats en 1947, l’histoire maçonnique du Pakistan se confond avec celle de l’Inde. La première Loge anglaise fut la Loge «Hope and Perseverance No. 782 EC», fondée à Lahore en 1858. Plusieurs Loges écossaises ont été créées à partir de 1847, mais toutes sont aujourd’hui éteintes.  

Si la Franc-Maçonnerie pakistanaise a pu travailler dans de bonnes conditions jusqu’au coup d’état de 1977, elle doit faire face depuis cette date à des conditions très  défavorables  dues  au  régime  de  dictature  militaire.  En  1983,  seules  deux Loges anglaises travaillaient encore dans le pays.

 

PHILIPPINES

 

Organisation faîtière:

 

GL des Philippines:  252 Loges.

 

L’existence   de   la   Franc-Maçonnerie   aux   Philippines   semble   remonter   au XVIIIème siècle, comme en témoigne un acte du gouvernement espagnol ordon- nant le bannissement de l’Ordre maçonnique et l’expulsion de ses membres. La première Loge dont l’existence soit documentée fut créée en 1856, sous l’égide du Portugal. En 1880, le GO d’Espagne parraina 4 Loges, qui commencèrent à admettre des membres d’origine philippine. Avec le passage du pays sous domi- nation américaine en 1898, de nombreuses Loges furent fondées sous l’égide de GG LL américaines, de même que trois Loges du GO de France et deux Loges de la GL d’Ecosse.  

L’année 1917 vit la fondation de la GL des Philippines, réunissant des Loges pla- cées   précédemment   sous   autorité   californienne,   espagnole   ou   portugaise. Actuellement, toutes les Loges faisant partie de la GL des Philippines (effectifs en 1993:14670 membres) travaillent selon une forme du rituel américain Webb très semblable à celui pratiqué en Californie. Il reste cependant une Loge («Perla del Oriente No. 1034 SC») dépendant de la GL d’Ecosse. On peut aussi mentionner l’existence de deux organismes irréguliers, la Gran Logia del Archipelago

Filipino et le Grande Oriente Filipino.

 

SRI LANKA

 

Organisations faîtières:

 

GL de District de Sri Lanka

(sous l’autorité de la GLU d’Angleterre): 9 Loges.

Grand Inspectorat de Sri Lanka (sous l’autorité de la GL d’Irlande): 3 Loges.

GL d’Ecosse:  1 Loge.

 

La plus ancienne Loge de Sri Lanka encore en activité date de la fin du XVIIIème siècle. Elle fut créée sous l’égide des Pays-Bas pendant la domination hollandaise de Ceylan, passa sous l’autorité du GO de France au moment de l’occupation fran- çaise de la Hollande, puis fut intégrée en 1838 à la GLU d’Angleterre sous l’ap- pellation de Loge «St John of Colombo No. 454 EC». Depuis le passage de Ceylan sous domination britannique en 1796, de nombreuses Loges militaires se sont développées, qui ont ensuite donné naissance à des Loges permanentes placées sous autorité anglaise, écossaise ou irlandaise. Actuellement, les Loges sont formées en majorité de citoyens sri-lankais appartenant à des com- munautés religieuses très diverses.

 

SINGAPOUR

 

Organisations faîtières:

 

GL de District de l’Archipel oriental (sous l’autorité de la GLU d’Angleterre):  8 Loges à Singapour.

GL du Moyen-Orient (sous l’autorité de la GL d’Ecosse): 2 Loges à Singapour.

GL d’Irlande: 1 Loge.

 

Comme ancienne colonie britannique, Singapour a une longue histoire maçon- nique. La Loge anglaise «Zetland in the East No. 508 EC» est la plus ancienne, datant de 1845. Actuellement, les Loges de Singapour comptent une proportion élevée de membres d’origine chinoise.

 

THAILANDE

 

La Loge «St John No. 1072 SC» est la seule Loge travaillant en Thaïlande. Elle fait partie de la GL de District du Moyen-Orient, sous l’autorité de la GL d’Ecosse.

Source GLSA

Source :RL de recherche Laurence Dermott 4 août 2009  http://logedermott.over-blog.com/article-34555548.html

Protégé : « La chair quitte les os. » – 3°-

Posté par hiram3330 dans : Bleu,Chaine d'union,Contribution , Saisissez votre mot de passe pour accéder aux commentaires.

Cet article est protégé par un mot de passe. Pour le lire, veuillez saisir votre mot de passe ci-dessous :

Protégé : Remettez-vous en la main qui vous guide – 2°- 12 octobre, 2019

Posté par hiram3330 dans : Bleu,Chaine d'union,Contribution , Saisissez votre mot de passe pour accéder aux commentaires.

Cet article est protégé par un mot de passe. Pour le lire, veuillez saisir votre mot de passe ci-dessous :

Protégé : Accueillement – 1°- 11 octobre, 2019

Posté par hiram3330 dans : Bleu,Chaine d'union,Contribution , Saisissez votre mot de passe pour accéder aux commentaires.

Cet article est protégé par un mot de passe. Pour le lire, veuillez saisir votre mot de passe ci-dessous :

1...34567...107

Atelier Ecrire Ensemble c&#... |
Au fil des mots. |
Spiralée |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Attala Blog
| jepensedoncjesuis13
| Les chroniques d'Astéria