navigation

Protégé : Mixité … – 1° - 22 mai, 2008

Posté par hiram3330 dans : Bleu,Chaine d'union,Contribution,Recherches & Reflexions , Saisissez votre mot de passe pour accéder aux commentaires.

Cet article est protégé par un mot de passe. Pour le lire, veuillez saisir votre mot de passe ci-dessous :

Protégé : Cent cinquante années d’histoire … – 1° -

Posté par hiram3330 dans : Bleu,Chaine d'union,Recherches & Reflexions , Saisissez votre mot de passe pour accéder aux commentaires.

Cet article est protégé par un mot de passe. Pour le lire, veuillez saisir votre mot de passe ci-dessous :

Protégé : Les 5 voyages – 2° -

Posté par hiram3330 dans : Bleu,Chaine d'union,Contribution , Saisissez votre mot de passe pour accéder aux commentaires.

Cet article est protégé par un mot de passe. Pour le lire, veuillez saisir votre mot de passe ci-dessous :

Protégé : Le Bandeau – 1° -

Posté par hiram3330 dans : Bleu,Chaine d'union,Contribution , Saisissez votre mot de passe pour accéder aux commentaires.

Cet article est protégé par un mot de passe. Pour le lire, veuillez saisir votre mot de passe ci-dessous :

VITRIOL 5 mai, 2008

Posté par hiram3330 dans : Bleu,Chaine d'union,Recherches & Reflexions , ajouter un commentaire
V.I.T.R.I.O.L
TOI qui dans ce Temple vas entrer,
Quel secret espères-tu trouver ?
Sache que de ce que tu verras,
Peu de symboles tu comprendras.
Certes, tes frères te guideront,
Mais ne te berce pas d’illusions,
Comme toi ils cherchent le secret
Qu’Isis sous son voile tient caché.
Nous sommes les dignes fils d’HERMES,
La nature est notre Maîtresse
Et l’Univers notre royaume.
Bien que misérables gnomes
De bel argile rouge pétris,
Nous avons en nous le souffle de vie
Qui, d’un GOLEM au corps froid,
Fit de nous des humains qui croient
Que le vil plomb en or sacré
Tout Homme peut transmuter.
 

TOI qui dans ce Temple entreras,
Le vrai secret n’est pas là :
Plonge dans la fange de ton être,
Alors, après, tu pourras renaître.

René-Pierre AMSELLE

arz07.gif

 

Ouverture encore avec humour 4 mai, 2008

Posté par hiram3330 dans : Bleu,Chaine d'union,Humour , ajouter un commentaire

Ouverture et Fermeture des Travaux

(Version Chtimi)

Les personnages : L’Ingénieur, el ler Poron, el 2e Porion, el mineur Cafougnette, el Mait’Bout’feu,

Maît’ Bout’feu

L’vez – vous tertouss, mes comarates, v’la M’sieu l’Ingénieur.

L’Ingénieur

(traversant el local d’el porte à sin bureau)

Vous pouvez vous rassir, mes comarates, in va c’mincher l’ouvrache! Comarade deuxième Porion queul est le ler ouvrache d’un Porion à l’ouverture d’el cage?

2ème Porion

(au milieu d’el rangée ed droite en intrant)

M’sieu l’Ingénieur, ch’est d’erwettier si tous les comarates, y ont leu barrette, leu béguin, leur lampe et tous l’zautieux et qué l’port’ del cage, elle est bin asseurée.
Comarate, Porion ed’guide, el cage, elle est ti prête à dévaler?

Le Porion ed’guide

(Débout à l’porte)

Comarate 2ème Porion, tout y est in ord’, in peut y aller.

Le 2ème Porion

M’sieu l’Ingénieur, tout y est in’ ord, les comarates y ont tous l’zautieux, el cage elle est asseurée…in peut y aller.

L’Ingénieur

Comarade, ler Porion, queul est l’2ème ouvrache d’un ler Porion al’fosse?

Le ler Porion

(tout d’suite à gauche in rintrant)

M’sieu l’Ingénieur, ché d’erwettier si tous les comarates sont galibots, hierscheux ou bin mineurs à leu plache et à leu n’ouvrache.

L’Ingénieur

Din ch’cas là, ler et 2ème Porions, allez vir chacun de vot’côté, erwettiez vos lampes et dites me si cha va. Ar’levez-vous mescomarates!.

Comarates, avint d’aller au front d’talle ou bin au foudroyache, vous vous f’rez arconnaîte comme galibots au passache des deux Porions.

Le 2ème Porion

M’sieu l’Ingénieur, tous les comarates qui vont dins l’bowette du septentrion sont galibots à leu plache et leu n’office.

Le ler Porion

M’sieu l’Ingénieur, tous les comarates d’el bowette du Septentrion et du Midi sont galibots à leu plache et à leu n’ouvrache.

L’Ingénieur

Ichi, à l’accrochache, tout y est parel.

(L’cage, elle dévale, in arrive à l’accrochache.)

Mes comarates, el cage, elle est bin dévalée, l’accrochache y est in sécurité, tous les comarates sont galibots, in peut s’mette à l’ouvrache. Comarate ler Porion, qu’och qu’in d’minde quint in va à l’ouvrache?

Le ler Porion

El Leumière, M’sieu l’Ingénieur.

L’Ingénieur

Queul’ Leumière nous éclaire et qui n’oche point d’grisou. Comarates ler et 2ème Porion, faites-me vir vos lampes, si elles sont bin réglées.

Comarate, Mait’Bout’feu, vous buquerez d’sus le daine, chaque fos qui n’dara un qui ara quetquose à dire.

Pusqu’in est chi à l’coïette, qui n’y a personne qui nous surque, in va s’mette à l’ouvrache.

Comarate géomète, ouvrez l’lif del bowette, arringez l’zauthieux, déroulez l’plan d’el fosse.

Vous pouvez vous rassir mes comarates.

Comarates 2ème Porion, queul ache équ t’as.

Le 2ème Porion

Tros ins, M’sieu l’Ingénieur

L’Ingénieur

A t’vir in t’donneros pus q’ cha.
Comarates ler Porion, queul heur’qui est ?

Le ler Porion

M’sieu l’Ingénieur, je n’saros pas voul’dire, ichi, y n’fait pas clair.

L’Ingénieur

Puisqu’il en est ainsi, in va ouvrer au noir. Mes Comarates, l’ord’du jour appelle eine planque du comarate Cafougnette qui dot dév’nir hierscheux à carbon. Mait Bout’feu, va-t’in quer not frère et amène le chi à côté ed mi.

(El Mait’ Bout’feu amène Cafougnette al gauche ed’l’Ingénieur).

(Tiote pause).

Comarate Cafougnette, té peux inlever t’barrette, tin béguin et tes mouffes…in t’acoute.

Cafougnette

Merci M’sieu l’Ingénieur.

M’sieu l’Ingénieur et vous tous mes comarates

J’vas vous parler du briquet et du pain d’alouette.

L’Briquet.

Au fond del fosse à l’ouvrache,

Nous, mineurs, v’là not’festin

Deux tartin’s plaqué’s d’fromache

Et d’bon burr’ qui guill’ su l’pain.

Ch’t’un briquet, dins not’ langache.

El’ roi n’est pas not’ cousin

Quand, pou l’mier, in s’met à plache

Sur un caillau comm’ coussin.

Aussi, quint, au jour, j’y pinse,

J’ vous assur’ qué si j’os’ros

J’m’in pourléqu’ros cor les dogts!

Ah! comarat’s, queull’bonn’ guinse!

Pour mi, j’ cang’ros point m’briquet

Pou tous les plats d’un banquet.

Et queq fos je m’régale tellemint

Eq j’in garde un morciau pou m’zinfins

Y minge té cha comme des nonnettes

Y appel té cha l’pain d’alouette.

L’Ingénieur

Comarate Cafougnette, et ‘planque, elle n’est pas longue, mais ch’est vrai qu’au fond del fosse, in n’a foc dix minutes pou minger sin briquet, mais chou qu’t’as dit, in sint qu’cha part du coeur.

Comarate Maitre Bout’feu, r’mène Cafougnette à s’plache, in n’discute pas eine planque ed galibot.


Pus qu’ ch’est comme cha, l’ouvrache y est terminé et j’donne la parole à ch’ti qui a quet kose à dire.

Le ler Porion

In n’intind rin din l’bowette.

L’Ingénieur

J’vas faire circuler l’mallette aux désirs et l’mallette à sous.
Mait Bout’feu et vous Mait Géomète faites el tour d’el bowette.

(Tiote pause)

Ya ti des comarates qui veultent erwettier chou qui a dins les mallettes?

Le 2ème Porion

In n’intind pas eine mouque.

Le ler porion

ed’tous les comarates, y n’d’a pas un qui berle.

L’Ingénieur

Y n’da pas un qui moufte, alors tertouss, à l’accrochache, er’montons bin vite

masonwelcomeright.gif

Protégé : L’Anno Luci où l’année de vraie Lumière – 1° - 30 avril, 2008

Posté par hiram3330 dans : Bleu,Chaine d'union,Contribution , Saisissez votre mot de passe pour accéder aux commentaires.

Cet article est protégé par un mot de passe. Pour le lire, veuillez saisir votre mot de passe ci-dessous :

Le code maçonnique (19e siècle)

Posté par hiram3330 dans : Bleu,Chaine d'union,Contribution , 2 commentaires


Le code maçonnique (19e siècle) dans Bleu Codea

Voici le texte transcrit:

Honore le Grand Architecte de l’Univers.
Aime ton prochain.
Ne fais point le mal.
Fais le bien.

Laisse parler les hommes.

Le vrai culte du Grand Architecte consiste dans les bonnes moeurs.
Fais donc le bien pour l’amour du bien lui-même.
Tiens toujours ton âme dans un état pur pour paraître dignement devant le Grand Architecte de l’Univers, qui est Dieu.
Estime les bons, plains les faibles, fuis les méchants mais ne hais personne.

Parle sobrement avec les grands, prudemment avec tes égaux, sincèrement avec tes amis, doucement avec les petits, tendrement avec les pauvres.
Ne flatte point ton frère: c’est une trahison. Si ton frère te flatte, crains qu’il ne te corrompe.
Écoute toujours la voix de ta conscience.

Sois le père des pauvres: chaque soupir que ta dureté leur arrachera augmentera le nombre de malédictions qui tomberont sur ta tête.
Respecte l’étranger voyageur; aide-le, sa personne est sacrée pour toi.
Évite les querelles; préviens les insultes, mets toujours la raison de ton côté.
Respecte les femmes; n’abuse jamais de leur faiblesse et meurs plutôt que de les déshonorer.

Si le Grand Architecte te donne un fils, remercie-le, mais tremble sur le dépôt qu’il te confie!
Sois pour cet enfant l’image de la Divinité.
Fais que jusqu’à dix ans il te craigne, que jusqu’à vingt il t’aime, que jusqu’à ta mort il te respecte.
Jusqu’à dix ans, sois son maître, jusqu’à vingt ans, son père, jusqu’à la mort, son ami.
Pense à lui donner de bons principes plutôt que de belles manières; qu’il te doive une droiture éclairée, et non pas une frivole élégance.
Fais-le honnête homme plutôt qu’habile homme.

Si tu rougis de ton état, c’est orgueil; songe que ce n’est pas ta place qui t’honore ou te dégrade, mais la façon dont tu l’exerces.
Lis et profite; vois et imite; réfléchis et travaille; rapporter tout à l’utilité de tes frères, c’est travailler pour toi-même.
Sois content de tout, partout et avec tout.
Réjouis-toi de la justice, courrouce-toi contre l’iniquité, souffre sans te plaindre.

Ne juge pas légèrement les actions des hommes, ne blâme point et loue encore moins; c’est au Grand Architecte de l’Univers qui sonde les coeurs à apprécier son ouvrage.

http://www.rene-guenon.net/

univers4c.gif

Protégé : PLANCHE pour Albert – 1° - 29 avril, 2008

Posté par hiram3330 dans : Bleu,Chaine d'union , Saisissez votre mot de passe pour accéder aux commentaires.

Cet article est protégé par un mot de passe. Pour le lire, veuillez saisir votre mot de passe ci-dessous :

Ouverture en humour 28 avril, 2008

Posté par hiram3330 dans : Bleu,Chaine d'union,Contribution,Humour , ajouter un commentaire

De notre F:. Pierre DAC

 

 

A.°. L.°. G.°. D.°. G.°. A.°. D.°. L’U.°.

Grande Loge des Voyous
Rituel du Premier Degré Symbolique


Ouverture et fermeture des travaux

Le TAULIER : Frangin deuxième maton, quel est le premier turbin d’un maton en carrée?

2ème MATON : Taulier, c’est de bigler si la carrée n’a pas de courants d’air et si la lourde est bien bouclée.

Le TAULIER : Veux-tu bien gaffer frangibus ?

2ème MATON : Frangin bignoleur, veux-tu bigler si la carrée est aux pommes et décambuter en loucedé pour arnaquer les loquedus ?

Le BIGNOLEUR (de retour) : Y’a que dalle Chef !

2ème MATON : Frangin Taulier, la cabane est réglo.

Le TAULIER : Quel est le boulot du premier maton ?

1er MATON : Frangin Taulier, c’est de se rencarder si tous les gonzes d’ici sont bien des potes et non des demi-sels.

Le TAULIER : Premier et deuxième maton, vos zigues, faites votre turbin. Biglez s’il n’y a pas de loquedus, les argougnez et me les bonnir aussi sec.

Debout tas de fainéants face au bourguignon !

(Au passage des matons, les frangins leur font un superbe bras d’honneur !)

1er MATON : Boss, tous les fiasses qui sont sur leurs guibolles sont bien des affranchis.

Le TAULIER : Il en est de même au bourguignon. Tous ceux qui sont à coté de mézigues sont aussi de la cabane. Au nom du Mec des Mecs, la cabane est affranchie. Pour sa pomme, on va lui filer une sacrée batterie. (tous tapent dans leurs pognes)

Le TAULIER : Posez vos derches les mecs. Frangin Greffier, veux tu nous filer le rapport du dernier turbin?

Le GREFFIER (après avoir vainement essayé de lire ses papiers) : J’ai dit Frangin Taulier !

Le TAULIER : Vous mes pommes et vous les matons, esgourdez s’il y a des niards qui reclament apres le baratin du greffier.

1er MATON : Boss, les affranchis n’ont pas jaspiné.

Le TAULIER : Mes potes, avant de chiquer contre, on va demander au baratineur ce qu’il en pense.

Le BARATINEUR : Tous les mecs ont bien entravé, c’est banco !

Le TAULIER : Le dernier turbin est donc affranchi. Et pour pas vous voir roupiller en écoutant le baratineur déboiser des conneries qui en foutent plein les esgourdes, je m’en vais lourder la taule.

Le TAULIER : Frangins matons, demandez aux potes de vos milieux s’il n’ont rien à baratiner. Je fais circuler l’sac aux baratins et celui de l’artiche pour aider les frangins qui sont tombés. Les boulots sont-ils contents ?

1er MATON : Ils le sont frangin Taulier.

Le TAULIER : Second maton, quel est ton âge ?

2ème MATON : Trois berges vieux.

Le TAULIER : Quel est le temps du boulot ?

2ème MATON :D u bourguignon au plumard, patron.

Le TAULIER : 1er Maton, quelle heure est-il ?

1er MATON : C’est l’heure du plumard, Boss. J’entends sonner douze plombes et on en a ras le bol !

Le TAULIER : Debout, mes niards ! Au nom du Mec des Mecs, et pour sa bonne pomme, on va lui en filer une toute neuve, puisque la taule est débouclée. Allez les gars, tapez dans vos pognes. Ne bonnissez rien au dehors sur le turbin de ce soir et allons filer au paddok avec nos nanas. Mais avant, allons en écluser un !

masonwelcomeright.gif

 
 
 
 
1...8990919293...97

Atelier Ecrire Ensemble c&#... |
Au fil des mots. |
Spiralée |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Attala Blog
| jepensedoncjesuis13
| Les chroniques d'Astéria